En ce moment : JEUNE ET CON - SAEZ Ecouter la radio

Caen. A Caen, quelle opposition en vue des élections municipales de 2020 ?

En 2020 ou 2021, le calendrier n'est pas encore fixé, les élections municipales vont attirer l'attention des Caennais (Calvados). Comment l'opposition à la mandature de Joël Bruneau (Les Républicains), envisage-t-elle cette échéance ?

Caen. A Caen, quelle opposition en vue des élections municipales de 2020 ?
Socialistes, écologistes, mouvement citoyen ou radicaux ... Les forces politiques caennaises vont devoir proposer de véritables projets pour les élections municipales 2020. - Margaux Rousset

En 2020 ou 2021, le calendrier n'est pas encore bien défini, les élections municipales vont rythmer la vie politique caennaise. Quelles seront les forces présentes pour offrir une opposition au maire sortant Les Républicains (LR), Joël Bruneau ?

Des unions de valeurs

Pour l'instant une idée claire et précise a du mal à se dessiner. "Parler des élections municipales est un peu prématuré, explique Philippe Duron (PS), conseiller municipal de l'opposition. Les grands partis sont déstabilisés et même La République en Marche n'est pas structurée sur notre territoire". Pour l'ancien maire de la ville, "le maire sortant a du souci à se faire car le Modem et l'UDI ont pris leurs distances avec Les Républicains (LR)". Socialistes et écologistes vont également devoir "se parler et trouver des points d'accord", ajoute Philippe Duron, "mais tout cela va commencer après l'été. Il faut attendre les Congrès des partis et puis les élections européennes de 2019 vont être un vrai test grandeur nature".

Un rapprochement, c'est également comme cela qu'Eric Vève, conseiller municipal de l'opposition et membre du parti socialiste, envisage l'échéance 2020. "Le parti socialiste est clairement dans l'opposition de la majorité mais il est encore trop tôt pour savoir quel rôle il va jouer dans deux ans. Dans tous les cas, il faudra avoir un rapprochement des forces de progrès. Il ne faut pas s'enfermer dans une logique partisane."

"Je ne ferme aucune porte". Rudy l'Orphelin, président du groupe Caen écologiste et citoyenne, va également dans ce sens. "Il va falloir travailler au-delà des gros appareils politiques et impliquer la société civile".

Solidarité, environnement et éducation

La Place de la République, la politique d'urbanisme, la culture… Certains sujets cristallisent l'opposition contre la majorité. "C'est là-dessus qu'il va falloir attaquer, précise Philippe Duron. Il faut replacer Caen au cœur du territoire Normand avec des projets basés sur la solidarité, l'environnement, l'éducation". Un projet qui implique les citoyens comme le propose Xavier Le Coutour, du mouvement Citoyen à Caen et conseiller municipal de l'opposition. "L'essentiel est de répondre aux questions des Caennais. L'équipe qui sera opposée à Joël Bruneau devra avoir un vrai projet. Un jour, il y aura une tête de liste mais pour l'instant nous n'y sommes pas encore".

Finies la droite et la gauche et place à l'union des valeurs ? C'est le message qu'envoie le tout nouveau Mouvement radical du Calvados, union du Parti Radical de Gauche (PRG) et du Parti Radical Valoisien, présenté le mercredi 14 février 2018 par les deux "co-animateurs" Grégory Berkovicz, conseiller municipal de la majorité, et Franck Guéguéniat, maire d'Epron et PRG. "On ne va pas composer avec les grands appareils. On part du présupposé qu'il y aura une liste Mouvement radical pour 2020".

Et les alliances dans tout ça ? "On va proposer une offre politique nouvelle, seule ou avec des alliances on ne sait pas. Deux ans, c'est loin". En attendant, le Mouvement radical 14 est en train de créer son site internet et ses réseaux sociaux pour se faire connaître.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
2 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
Sadic 22/02/2018 - 13h50
Signaler ce commentaire

Encore et toujours la même chose : des logiques d'appareil et des critiques des actions de la majorité servant surtout des tambouilles politiciennes, jamais aucune action concertée avec les personnes aux responsabilités. Rien d'étonnant à voir la gauche dans cet état tellement elle semble refuser de voir le problème en face : le plus important est ce qu'on veut faire de la ville, pas de savoir si c'est soi ou un autre qui sera assis sur le fauteuil de maire. Bien sûr cela s'applique tout autant à la droite quand c'est la gauche qui dirige, mais cela ne risque pas de changer avant longtemps avec un tel comportement.

Les commentaires sur Tendance Ouest
G Fauchet - Caen 22/02/2018 - 17h25
Signaler ce commentaire

Messieurs, à part prendre le fauteuil du maire (et donc de l'agglo, du millefeuille qui va avec), quel est votre projet pour la ville de Caen ?

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. A Caen, quelle opposition en vue des élections municipales de 2020 ?