En ce moment : AMOUR TOUJOURS - CLARA LUCIANI Ecouter la radio

Ouistreham. Migrants : la Grande-Bretagne donne 2,5 millions d'euros à Ouistreham

Mercredi 17 janvier 2018, le préfet du Calvados, Laurent Fiscus, a confirmé un investissement de 2,5 millions d'euros pour participer au renforcement du dispositif de sécurité sur le port de Ouistreham (Calvados).

Ouistreham. Migrants : la Grande-Bretagne donne 2,5 millions d'euros à Ouistreham
Pour le préfet du Calvados, Laurent Fiscus, l'action de la préfecture envers les migrants est "exemplaire". - Maxence Gorréguès

En matière d'immigration, la France et la Grande-Bretagne travaillent main dans la main. Le sommet bilatéral organisé dans le Berkshire à l'est de Londres, jeudi 18 janvier 2018, était là pour le rappeler. Le gouvernement britannique a annoncé une rallonge de 50 millions d'euros dans sa contribution au renforcement du contrôle de la frontière à Calais. La veille, le préfet du Calvados, Laurent Fiscus, avait déjà présenté une mesure comparable pour le port de Ouistreham (Calvados), où depuis un an, et la fermeture de la jungle de Calais, la tension migratoire est palpable.

Contrôles renforcés

Le gouvernement britannique a ainsi prévu pour 2018, une enveloppe de 2,5 millions d'euros pour le port normand, d'où partent chaque jour trois ferrys pour l'Angleterre. "Cet argent sera investi essentiellement dans les différents dispositifs de barrières, et des outils pour détecter la présence humaine au sein de camions", assure le préfet.

Sans qu'aucun chiffre n'ait filtré, des gendarmes mobiles sont envoyés quotidiennement en renfort à Ouistreham depuis l'automne, pour contrôler notamment, en amont du terminal ferry, des camions suspectés d'abriter des migrants, dans la grande majorité des cas, sans que le chauffeur ne le sache. "Ces mesures sont aussi là pour protéger des vies humaines, celles des migrants qui se retrouvent piégés dans des espaces frigorifiques ou sous les essieux". Chaque année, 110 000 camions transitent par le port de Ouistreham.

Depuis l'été dernier, près de 70 migrants, essentiellement d'origine soudanaise, fréquentent quotidiennement le port de Ouistreham, en espérant un jour traverser la Manche. Ils ne sont pas inscrits dans l'un des cinq centres d'accueil et d'orientation du Calvados, dédiés aux demandeurs d'asile. "Et il nous reste pourtant des places sur les 176 qui ont été créées à cet effet", explique le préfet.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Ouistreham. Migrants : la Grande-Bretagne donne 2,5 millions d'euros à Ouistreham