En ce moment : I'M GOOD (BLUE) (FEAT. BEBE REXHA) - DAVID GUETTA Ecouter la radio

Saint-Martin-de-Fontenay. Calvados : il agresse un chauffeur de bus et le menace de mort

À Saint Martin de Fontenay, au sud de Caen (Calvados), vendredi 9 janvier 2015, le chauffeur d'un bus demande à un couple de descendre car plus loin leurs tickets ne sont plus valables. Non seulement l'homme refuse mais il l'agresse l'injurie et le menace de mort. Il a comparu mardi 27 juin 2017 devant le tribunal de grande instance de Caen pour répondre de ces faits.

Saint-Martin-de-Fontenay. Calvados : il agresse un chauffeur de bus et le menace de mort
L'un des couloirs du tribunal de grande instance de Caen (Calvados) - Joëlle Briant

Mardi 27 juin 2017, un Algérien âgé de 24 ans a été jugé par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour violence, outrages et menaces de mort à l'encontre d'une personne chargée de mission de service public, ceci à Saint Martin de Fontenay, au sud de l'agglomération.

"Je te retrouve et je te saigne"

Le couple ayant des tickets de bus pour le trajet Caen-Saint Martin de Fontenay, c'est à cet endroit que le chauffeur les prie de descendre. Alors l'homme s'approche l'insulte et le menace : "Si on n'était pas dans un bus je t'aurais déjà tué !" Suite à quoi il lui assène un violent coup de pied dans le bras. Descendant finalement il ajoute "Sur la tête de ma mère je te retrouve et je te saigne !" accompagnant la menace par un geste simulant un égorgement. De fait, le lendemain il va se renseigner auprès du chef de gare pour connaître les horaires du chauffeur.

Suite à l'agression la victime perd son travail

Le chauffeur ayant été victime juste avant d'un accident de travail a le bras fragilisé. Le coup lui occasionne une intervention chirurgicale. Souffrant toujours de douleurs persistantes avec des problèmes de mobilité du bras il finit par être déclaré inapte et perd son emploi. S'y ajoute de graves troubles psychologies "J'ai peur de le rencontrer et je ne suis pas le seul, lors de mon agression aucun passager n'a réagi pour me venir en aide."

Faits intolérables

À la barre l'agresseur s'excuse pour les insultes mais nie avoir frappé. Sa compagne abonde dans ce sens disant ne rien avoir vu. Le procureur juge ces faits intolérables et requiert 8 mois de prison avec sursis et l'indemnisation de la victime.

Le prévenu écope de 9 mois avec sursis assortis de 24 mois de mise à l'épreuve. Il lui est fortement conseillé de s'abstenir d'utiliser le réseau des bus verts Keolis. Il y a renvoi sur intérêts civils au mois de janvier 2018 dans l'attente d'une expertise médicale. Une consignation de 900 euros est demandée.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Martin-de-Fontenay. Calvados : il agresse un chauffeur de bus et le menace de mort