En ce moment : LA HOULE - NOLWENN LEROY Ecouter la radio

Fécamp. Hôpitaux en Normandie : des élus inquiets de baisses de dotations de l'ARS

L'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie prévoit de revoir avec chaque établissement le montant et le niveau des aides financières versées dans le cadre du fonds d'intervention régional (FIR). Des élus s'inquiètent des conséquences sur les comptes des hôpitaux de leur territoire.

Fécamp. Hôpitaux en Normandie : des élus inquiets de baisses de dotations de l'ARS
Marie-Agnès Poussier Winsback, maire de Fécamp et présidente du conseil de surveillance du Centre hospitalier intercommunal du Pays des Hautes Falaises de Fécamp (5 avril 2017) - Pierre Durand-Gratian

L'Agence régional de santé doit, elle aussi, s'adapter à la réforme territoriale et à la fusion des Haute et Basse-Normandie. D'ici la fin de l'année 2017, elle fera adopter le projet régional de santé de Normandie. C'est dans ce cadre qu'elle compte ouvrir une discussion avec chaque établissement, afin de contractualiser le montant et les niveaux d'aides dont chacun pourra disposer pour les années à venir.

Des négociations qui inquiètent surtout les élus de l'ex-Haute-Normandie qui estiment que l'harmonisation entraînerait des transferts de subventions vers la Basse-Normandie, plutôt moins bien dotés selon eux. Le maire de Dieppe (Seine-Maritime) Sébastien Jumel, également conseiller régional, a justement tiré la sonnette d'alarme lors de la séance plénière du lundi 3 avril 2017 à Rouen.

L'hôpital de Fécamp menacé ?

À Fécamp (Seine-Maritime) par exemple, le Centre hospitalier intercommunal du Pays des Hautes falaises touche depuis 2006 une aide du Fonds d'intervention régional de 3 270 737 € annuel. L'ARS versait jusqu'à maintenant des acomptes mensuels pour cette somme de 272 000 € par mois. Mais plus rien depuis le début de l'année, ce qui pourrait bientôt entraîner des problèmes de trésorerie.

Par ailleurs, le conseil de surveillance découvre que le montant même de cette aide pourrait être revu, ce qui inquiète au plus haut point sa présidente et maire de Fécamp, Marie-Agnès Poussier-Winsback. Écoutez :

La maire de Fécamp Marie-Agnès Poussier-Winsback

L'ARS précise dans un communiqué que le niveau global des aides restera inchangé. "Cette démarche est un gage de lisibilité et de transparence, afin de garantir l'équité des aides accordées aux établissements".

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Fécamp. Hôpitaux en Normandie : des élus inquiets de baisses de dotations de l'ARS