En ce moment : IN YOUR EYES - THE WEEKND Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Paris (AFP). Attaque au commissariat du 18e: revendication jihadiste non équivoque retrouvée sur l'assaillant

Un papier avec un drapeau du groupe État islamique et une revendication jihadiste "non équivoque" en langue arabe ont été retrouvés sur le corps de l'homme qui a été tué par des policiers devant un commissariat du quartier de Barbès dans le XVIIIe arrondissement, a indiqué jeudi le parquet de Paris.

Paris (AFP). Attaque au commissariat du 18e: revendication jihadiste non équivoque retrouvée sur l'assaillant
Un homme abattu par la police devant un commissariat du 18ème arrondissement de Paris, le 7 janvier 2016 - AFP
Cet homme, muni d'un hachoir de boucher, s'est présenté à 11H30 devant le commissariat de la rue de la Goutte-d'Or, quartier populaire et multiethnique du nord de Paris, a exhibé son arme et crié "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand, en arabe, NDLR) avant d'être abattu par des tirs de riposte des policiers. L'homme, qui n'avait toujours pas été identifié jeudi en milieu d'après-midi, était porteur d'un engin explosif factice, a confirmé le procureur de la République de Paris, François Molins, dans un communiqué. Il était vêtu d'un manteau sombre, dans lequel était dissimulée une petite pochette scotchée d'où sortait un fil. Un robot de déminage a permis de s'assurer que ce dispositif ne contenait pas d'explosifs. Le papier retrouvé sur l'assaillant évoque "des actes pour venger les morts en Syrie" et contient un dessin d'un drapeau de l'organisation jihadiste Etat islamique (EI), a précisé une source proche de l'enquête. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie. Cette agression, un an jour pour jour après l'attentat contre Charlie Hebdo, a eu lieu alors que François Hollande présentait ses voeux aux forces de sécurité à la préfecture de police de Paris, lieu symbolique où il s'était incliné il y a un an sur les cercueils de trois policiers figurant parmi les victimes des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly, auteurs des attentats du 7 au 9 janvier 2015.
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Cannes, à louer appartement 4 personnes
Cannes, à louer appartement 4 personnes Cannes (06400) 0€ Découvrir
Gouville-sur-mer, côte ouest Manche (50)...
Gouville-sur-mer, côte ouest Manche (50)... Gouville-sur-Mer (50560) 0€ Découvrir
Villa urbaine au centre de Ste.Maxime au golfe de St.Tropez
Villa urbaine au centre de Ste.Maxime au golfe de St.Tropez Sainte-Maxime (83120) 690 000€ Découvrir
LOCATION MAISON MT ST AIGNAN
LOCATION MAISON MT ST AIGNAN Mont-Saint-Aignan (76130) 1 390€ Découvrir
Automobile
Renault Grand Espace
Renault Grand Espace Coudeville-sur-Mer (50290) 10 500€ Découvrir
MINI CLUBMAN COOPER CHILI
MINI CLUBMAN COOPER CHILI Caudan (56850) 18 400€ Découvrir
RENAULT MASTER L2H2
RENAULT MASTER L2H2 Versailles (78000) 18 000€ Découvrir
CLIO 4 (phase 2) 0.9 TCE 90 LIMITED
CLIO 4 (phase 2) 0.9 TCE 90 LIMITED Caen (14000) 12 500€ Découvrir
Bonnes affaires
Lit gigogne tiroir 2 personnes
Lit gigogne tiroir 2 personnes Maromme (76150) 90€ Découvrir
Canapé relax électrique
Canapé relax électrique Caen (14000) 850€ Découvrir
Table salon en marbre
Table salon en marbre Argences (14370) 250€ Découvrir
Recherche volontaires pour des séances de bien-être
Recherche volontaires pour des séances de bien-être Les Genettes (61270) 0€ Découvrir
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Paris (AFP). Attaque au commissariat du 18e: revendication jihadiste non équivoque retrouvée sur l'assaillant