En ce moment : Ensemble - Aliocha Schneider Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

FREILASSING (Allemagne) (AFP). Réfugiés: l'Allemagne réintroduit les contrôles frontaliers, réunion à Bruxelles

...

FREILASSING (Allemagne) (AFP). Réfugiés: l'Allemagne réintroduit les contrôles frontaliers, réunion à Bruxelles
Un véhicule contrôlé par des policiers allemands le 13 septembre 2015 à Freilassing à la frontière de l'Allemagne et de l'Autriche - AFP
Au bord de la saturation, l'Allemagne a réintroduit dimanche les contrôles à ses frontières pour "contenir" l'afflux de dizaines milliers de réfugiés, suspendant la libre circulation dans l'espace européen, à la veille d'une réunion qui s'annonce difficile à Bruxelles des ministres de l'Intérieur des 28 consacrée aux quotas. Le flux de migrants ne tarit pas et continue à susciter des drames aux portes du continent : 34 personnes, dont quatre bébés et 11 enfants, sont morts noyés dimanche en Méditerranée, dans le naufrage de leur embarcation au large de l'île grecque de Farmakonis, à 15 km des côtes turques. "L'Allemagne introduit provisoirement des contrôles à ses frontières, en particulier avec l'Autriche", point de passage privilégié des réfugiés vers l'Allemagne, a déclaré à la presse le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière à Berlin. Ces deux pays appartiennent à l'espace Schengen qui fonctionne comme un espace unique sans contrôle obligatoire des frontières internes. Dans la soirée, plusieurs centaines de policiers (1.200 selon le quotidien allemand Bild Zeitung) ont commencé à se déployer le long de la frontière. Ils contrôlaient systématiquement voitures et passants, a constaté l'AFP au point de passage bavarois de Freilassing (sud-est), qui fait face à Salzbourg en Autriche. Sur place, trois réfugiés syriens exténués sont stoppés net par les policiers allemands. "Nous marchons depuis 22 jours à travers l'Europe", explique à l'AFP Hatem Ali Ahaj, 27 ans. La police leur demande de rester sur le bord de la route en attendant une décision sur leur sort, a observé l'AFP. - Durcissement - L'annonce de Berlin marque un net durcissement de la position allemande. Le pays avait décidé fin août de faire une entorse aux règles européennes au profit notamment des Syriens fuyant la guerre et qui, entrés illégalement, n'ont plus été renvoyés dans leur pays d'arrivée dans l'UE. Cette mansuétude est désormais remise en cause. Les demandeurs d'asile doivent comprendre "qu'ils ne peuvent se choisir les Etats où ils chercheront protection", a prévenu le ministre allemand, alors que son pays attend 800.000 demandeurs d'asile cette année. Berlin entend en revenir à une stricte application des règles européennes: les demandes d'asile doivent être déposées dans le premier pays d'entrée de l'UE. Sur ce point Berlin a reçu le soutien de Paris, qui a appelé au "respect scrupuleux par chacun des pays de l'Union européenne des règles de Schengen". "C?est faute de leur respect que l?Allemagne a décidé d?établir temporairement des contrôles à ses frontières", a déclaré le ministre français de l'Intérieur. Le trafic ferroviaire entre l'Allemagne et l'Autriche a été suspendu. La République tchèque a elle aussi annoncé le renforcement des contrôles à sa frontière avec l'Autriche, tout comme la police hongroise qui a déclaré l'"état d'alerte" pour ses effectifs dans le sud et l'ouest du pays, frontaliers de l'Autriche et de la Slovénie. La chancelière allemande Angela Merkel, après avoir fait montre de générosité, a finalement effectué une volte-face en raison notamment des difficultés logistiques croissantes pour accueillir les demandeurs d'asile. Munich, principale porte d'entrée en Allemagne, est proche de la saturation, avec 63.000 réfugiés en deux semaines arrivant par les Balkans et l'Europe centrale. Au cours de la seule journée de samedi, quelque 13.000 demandeurs d'asile ont été comptabilisés dans la capitale bavaroise - soit autant qu'un précédent record remontant au 6 septembre - et encore 3.000 de plus jusqu'à dimanche 16H00 (14H00 GMT). La ville est à "l'extrême limite" de ses capacités, selon les autorités locales: au cours du week-end, des dizaines de demandeurs d'asile ont dû dormir dehors sur des matelas isotherme et avec des couvertures, faute de place dans les foyers.
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Sud Portugal...
Sud Portugal... Granville (50400) 0€ Découvrir
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
1 km mer, à louer chalet de 2 personnes, de 17 m² + salle d'
1 km mer, à louer chalet de 2 personnes, de 17 m² + salle d' Gouville-sur-Mer (50560) 0€ Découvrir
Caen, à louer studette meublée, 13 m2
Caen, à louer studette meublée, 13 m2 Caen (14000) 360€ Découvrir
Automobile
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Armoire ancienne
Armoire ancienne Caen (14000) 0€ Découvrir
Pots de buis
Pots de buis Caen (14000) 0€ Découvrir
Vide maison
Vide maison Cauvicourt (14190) 0€ Découvrir
Armoire ancienne
Armoire ancienne Caen (14000) 0€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Votre horoscope du vendredi 19 avril
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
FREILASSING (Allemagne) (AFP). Réfugiés: l'Allemagne réintroduit les contrôles frontaliers, réunion à Bruxelles