En ce moment : HITS and NEWS RADIO - TENDANCE OUEST Ecouter la radio

Le groupe Sexion d'Assaut et le CRAN vont se rencontrer

Le groupe Sexion d'Assaut a provoqué dernièrement un scandale après des propos homophobes publiés dans un magazine. 13 concerts du groupe ont été annulés dont celui au Cargo de Caen. Pour éteindre la polémique, le groupe va rencontrer le comité IDAHO et le CRAN.

Le groupe Sexion d'Assaut et le CRAN vont se rencontrer

Les propos tenus par le groupe Sexion d'Assaut dans une revue d'hip hop cet été et dans certaines de leurs premières chansons ont scandalisé l'opinion publique et les fans du groupe de rap.

Sexion d'Assaut s'est déjà excusé pour les propos tenus par certains membres du groupe mais cela n'a pas suffit. Pour éteindre l'incendie, leur maison de disque Sony a annoncé que le groupe allait rencontrer prochainement le comité IDAHO qui est l'organisateur de la journée mondiale contre l'homophobie et le CRAN.

Dans le communiqué de presse que nous avons reçu ce matin, Lefa un chanteur du groupe déclare: "Nous présentons nos excuses concernant les propos homophobes que nous avons tenus lors de l’interview donnée au magazine International hip-hop".

Il rajoute: "Nous reconnaissons aussi que certains textes, que nous avons chantés autrefois, contiennent des propos qui génèrent de manière compréhensible une émotion très vive. Ces textes ont été écrits lorsque nous étions adolescents, mais cela ne justifie rien. Quoi qu'il en soit, à tous ceux que nous avons pu blesser, ou même décevoir, nous tenons à dire, vraiment, que ces propos ne sont pas conformes à ce que le groupe est aujourd’hui. La musique ne saurait être utilisée pour diffuser des messages de haine. Nous souhaitons que la crise que nous traversons soit l’occasion, pour nous et pour tous, de poser notre regard sur ce que nous ne voulions pas voir, d’écouter celles et ceux que nous ne voulions pas entendre et de nouer avec eux un dialogue jusqu’alors inexistant."

A travers cette rencontre, le groupe Sexion d'Assaut s'engage de plusieurs façons à promouvoir le respect:

  • de ne pas chanter les titres incriminés sur scène et de ne pas tenir de propos discriminants
    auprès de son public et d’enregistrer chaque concert afin de permettre aux tiers de vérifier que
    cette condition soit remplie
  • de rencontrer sur chacune de ses dates les associations LGBT et celles militant contre les
    discriminations en général et de leur offrir des places de concert pour qu’elles se rendent
    compte par elles-mêmes de l’engagement du groupe.
  • de faire distribuer à chaque spectateur un tract, signé du groupe, prônant des valeurs
    citoyennes de lutte contre l’homophobie et des discriminations en général ;
  • de travailler sur un titre spécifique, ou un événement artistique, clarifiant cette position, pour
    les mois qui viennent.

Voyons si toutes ces actions permettront de remonter un peu la côte de popularité de ce groupe français qui était jusque là en pleine ascension.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Le groupe Sexion d'Assaut et le CRAN vont se rencontrer