En ce moment : THE LAZY SONG - BRUNO MARS Ecouter la radio

Seine-Maritime. Le Département accusé d'avoir exposé des agents à l'amiante en 2015

Faits Divers. Plusieurs ouvriers ont porté plainte contre le Conseil départemental de Seine-Maritime pour mise en danger de la vie d'autrui. Tous pensent avoir été exposés à de l'amiante sur un chantier de désarmement d'un bac en avril 2015.

Seine-Maritime. Le Département accusé d'avoir exposé des agents à l'amiante en 2015
Les agents du Département sont mécaniciens ou encore chaudronniers, ils sont quatorze en tout à avoir travaillé sur le chantier de désarmement du bac maritime en avril 2015.

Le Département de Seine-Maritime a-t-il exposé ses agents à de l'amiante sur un chantier il y a sept ans ? La question est posée à la justice. Quatre agents travaillant pour le Département ont porté plainte pour mise en danger de la vie d'autrui. Ils étaient au palais de justice de Rouen mardi 15 mars, près de sept ans après les faits.

Ils font partie des quatorze ouvriers chargés d'un chantier de désarmement d'un bac maritime en vue d'un désamiantage datant de 2015.

Le chantier s'est déroulé en avril 2015, "avec nos bleus de travail qu'on rapportait à la maison", dénonce Sébastien Mille, l'un des agents sollicité sur ce chantier. Lui et trois autres collègues dénoncent une exposition à des fibres d'amiante. Le Département ne les aurait pas protégés et n'aurait pas respecté les consignes de sécurité.

"J'ai peur pour ma santé"

Arnaud Quibeuf parle "d'une information sur ce qu'était de l'amiante, mais pas plus que ça". Ce chaudronnier est sûr d'avoir été exposé à des fibres d'amiante, il exerce ce métier depuis plus de 30 ans.

À 51 ans, bientôt 52, il a peur des conséquences que peuvent avoir ce chantier et tous les précédents sur sa santé : "On a démonté toutes les pièces amiantées en 2015 à même les mains, sans plus de protection. Mais pour moi, c'est 31 ans en arrière qu'il faut remonter. À l'époque, il n'y avait pas de sujet 'amiante', on travaillait à même l'amiante pur. Aujourd'hui, on a très peur pour notre santé, on vit dans l'anxiété." L'un de ses collègues, qui a aussi travaillé sur ce chantier, "attend beaucoup de réponses" de la part de ses employeurs. Sept ans après les faits, "vont-ils reconnaître ce qui est arrivé en avril 2015 ?", s'interroge l'homme portant un gilet de la CGT.

Le syndicat du Conseil départemental a lui aussi porté plainte, en soutien aux agents : "Ils devaient être formés, ça n'a pas été le cas. Dans la crainte d'arriver au délai de prescription, on a lancé cette action en justice. On veut que l'employeur public assume ses responsabilités et protège l'ensemble de ses agents."

À la suite de nos sollicitations, le Conseil départemental n'a pas souhaité faire de commentaire sur l'affaire en elle-même, mais assure qu'il est "attentif au bon fonctionnement des instances de la collectivité sur ces sujets".

La justice se prononcera le 10 mai.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Le Département accusé d'avoir exposé des agents à l'amiante en 2015