En ce moment : EASY ON ME - ADELE Ecouter la radio

[Photos] Cherbourg. Éolien : plusieurs centaines de pêcheurs mobilisés

Pêche. Plusieurs centaines de marins pêcheurs se sont rassemblés à Cherbourg vendredi 24 septembre, pour demander un moratoire sur l'impact des éoliennes en mer sur leur filière. D'autres demandent leur arrêt total.

[Photos] Cherbourg. Éolien : plusieurs centaines de pêcheurs mobilisés
Plusieurs centaines de pêcheurs sont venus en bateau jusqu'à Cherbourg pour manifester, à l'appel du collectif Citoyens des mers. Ils veulent des réponses quant à l'impact de l'éolien en mer sur les fonds marins.

Ils sont venus en bateau de Port-en-Bessin, Barfleur, Granville, ou encore Carteret. Plusieurs centaines de pêcheurs se sont réunis vendredi 24 septembre au matin, dans le bassin du commerce de Cherbourg, à l'appel du collectif Citoyens des mers. Objectif : montrer leur inquiétude et leur colère quant à l'implantation de parcs éoliens en mer au large de nos côtes. "On veut savoir si ça peut impacter le fond, par rapport aux poissons et aux coquillages. On n'a aucune réponse", s'interroge Philippe Rigault, pêcheur à Barfleur. "S'ils commencent à nous défoncer tous les fonds marins, et si on se retrouve avec 50 chalutiers dans une zone, personne ne rentrera avec les quotas", estime le benjamin du groupe, José Hirard, 18 ans. "Entre ça, le Brexit, les licences, le maillage que les Anglais changent du jour au lendemain… Ce n'est plus tenable notre métier là", déplore Willfried Roberge, basé à Port-en-Bessin. "On n'a jamais entendu parler de démantèlement et du danger de ces pales qui peuvent, dans les coups forts de la Manche, partir à la dérive… On ne sait pas ce qu'il va se passer", s'inquiète Jean-Pierre Geismar, professeur au lycée maritime de Cherbourg.

Le cortège a ensuite marché vers le rond-point des Mielles, bloquant, à la mi-journée, la sortie des camions, venant du terminal.

"On leur demande s'ils ont du poisson anglais qu'ils veulent vendre en France et, s'ils en ont, on les jettera", explique l'un d'entre eux. Certains sont ensuite allés devant l'usine de fabrication de pale LM Wind Power pour demander à être pris en photo, symboliquement, aux côtés d'une des plus grandes pales éoliennes au monde. Un face-à-face furtif avec les CRS a eu lieu. Les forces de l'ordre les ont bloqués pour éviter tout débordement.

Philippe Rigault, José Hirard et Willfried Roberge

Quatre parcs éoliens en mer devraient voir le jour en Normandie : à Fécamp (2023) puis à Dieppe, et à Courseulles-sur-Mer (2024). Celui au large de Barfleur est à l'étude.

Jean-Pierre Geismar, professeur au lycée maritime de Cherbourg

Galerie photos
Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
[Photos] Cherbourg. Éolien : plusieurs centaines de pêcheurs mobilisés