En ce moment : LE GRAAL - KYO Ecouter la radio

Seine-Maritime. Avec son invention, Paul Michel prend soin des abeilles

Environnement. Inventeur dans l'âme, le Rouennais Paul Michel s'est distingué avec sa ruche connectée qui rencontre un fort intérêt.

Seine-Maritime. Avec son invention, Paul Michel prend soin des abeilles
Paul Michel a développé Beelinked et notamment toute la partie électronique, mais il a aussi été aidé par son père, Stéphane, pour le travail de menuiserie.

Depuis tout petit, "j'avais déjà cette fibre de bricoleur", sourit Paul Michel. Cet étudiant rouennais de 19 ans, qui vient de rejoindre l'école d'ingénieur AgroParisTech, a une âme d'inventeur porté notamment par "l'électronique que j'ai découvert à la fin du collège". Il se lance alors dans plusieurs projets qu'il présente successivement au concours Innovez du magazine Sciences et vie junior. Sans succès. Jusqu'à des vacances d'été passées avec sa famille, où naît alors une nouvelle idée : "Nous venions d'avoir un problème avec les ruches. Après un hiver difficile, nous avions perdu plusieurs essaims et l'idée est venue d'une solution pour comprendre ce qu'il se passe et suivre la santé des abeilles."

L'apiculture, une passion familiale

Depuis une dizaine d'années en effet, Paul s'est initié à l'apiculture avec son père, Stéphane. C'est en discutant, ensemble, que l'idée a émergé. "Je l'ai emmené avec moi tout petit quand nous avions décidé de pratiquer l'apiculture en tant qu'amateurs après avoir découvert ce milieu pendant des vacances en Vendée", se remémore Stéphane Michel, "fier" du parcours accompli par son fils. Paul, qui avait "gardé dans un endroit beaucoup de matériel électronique des précédentes inventions", se lance dans la conception de Beelinked, une ruche connectée qui rassemble plusieurs outils pour connaître la température et le taux d'humidité en temps réel et à distance grâce à un site internet. "Certains de ces systèmes existent déjà, indique Paul Michel. Mais l'idée, c'est le tiroir qui embarque tous les composants." Il peut ainsi être retiré sans avoir à ouvrir la ruche et à perturber les abeilles "qui sont alors stressées". "Ça permet de gagner du temps aussi, ajoute son père, Stéphane. Car le coût principal pour un apiculteur, c'est le gasoil pour faire les allers-retours vers les ruches."

Père et fils ont développé le prototype ensemble : "Paul s'est occupé de l'électronique et moi de la petite menuiserie pour fabriquer le tiroir car il était moins à l'aise avec la scie circulaire", dit en plaisantant Stéphane. Le travail a été long pour aboutir au résultat actuel : "Il faut pas mal d'abnégation pour chercher à améliorer la chose. Le tout est de commencer petit à petit, d'ajouter des éléments au fur et à mesure. Mais ça a toujours été fait avec beaucoup de plaisir, on ne voit pas le temps passer", affirme Paul. Malgré ses études à Paris, le jeune étudiant travaille d'arrache-pied au développement de Beelinked, qui suscite désormais l'intérêt de nombreux apiculteurs et d'entreprises. "À sa place, je n'aurai pas réussi à faire ça tout seul", ajoute, un brin admiratif, son père.

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. Avec son invention, Paul Michel prend soin des abeilles