En ce moment : DOULEUR JE FUIS - STEPHANE Ecouter la radio

Seine-Maritime. La préfecture craint des rave partys ce week-end et promet des contrôles

Faits Divers. La préfecture de Seine-Maritime a pris un arrêté pour interdire les rave partys du 20 au 23 août sur son territoire. Des contrôles vont être réalisés sur les routes du département.

Seine-Maritime. La préfecture craint des rave partys ce week-end et promet des contrôles
La préfecture de Seine-Maritime tente d'éviter l'installation de rave partys sur son territoire. - DR

Craignant des rave partys comme fin juillet à Honfleur (Calvados) sous le pont de Normandie, la préfecture de Seine-Maritime a pris un arrêté interdisant les rassemblements festifs à caractère musical, non déclarés et donc illégaux, sur l'ensemble du département. L'arrêté est valable du vendredi 20 (20 heures) au lundi 23 août (6 heures). La préfecture précise que "la circulation de tous véhicules transportant du matériel de sonorisation et d'amplification collectif et/ou de groupe électrogène supérieur à 10 kilovoltampères pouvant les alimenter, susceptibles d'être utilisés pour un rassemblement musical, est interdite sur l'ensemble des réseaux routiers du département de la Seine-Maritime".

Des contrôles vont être effectués. "Ces mesures visent à assurer la sécurité de tous, en évitant notamment des rassemblements qui pourraient accélérer la propagation du virus Covid-19 en l'absence de mesures barrières respectées."

Recevez l'actualité gratuitement
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Jeu-Concours : devinez qui sera élue Miss France 2022
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Seine-Maritime. La préfecture craint des rave partys ce week-end et promet des contrôles