En ce moment : EMILIANA - CKAY Ecouter la radio

[Vidéo] Orne. Des écoliers du Perche cherchent un morceau de fusée Soyouz retombé sur terre...

Espace. Les élèves de trois écoles du Perche s'exercent à entrer en liaison avec Thomas Pesquet dans la Station spatiale internationale.

[Vidéo] Orne. Des écoliers du Perche cherchent un morceau de fusée Soyouz retombé sur terre...
A l'aide d'antennes directionnelles, les écoliers du Gué-de-la-Chaîne ont dû retrouver des balises.

Dans le Perche, les élèves de trois écoles primaires autour de Bellême se préparent pour entrer en contact, par radio, avec le spationaute Thomas Pesquet, lorsque le Normand retournera dans la Station spatiale internationale. Pour cela et malgré la Covid-19, ils sont progressivement initiés à la radioamateur. C'est la Mission Ariss 61, le Perche in space. Concrètement, lors de séances organisées en classe, les élèves découvrent "comment fonctionnent les liaisons radio", grâce à des exercices très ludiques.

C'était le cas vendredi 5 février, à l'école primaire du Gué-de-la-Chaîne, où les photos de Buzz Aldrin et de Neil Armstrong sont affichées sur le mur du fond de la classe. Un récepteur un peu particulier trône au milieu de celle-ci, mais il faut attendre qu'il projette en direct les images venues d'un lointain satellite. Pour patienter, ce sont quelques questions sur un éventuel retour des hommes sur la Lune. Pour y faire quoi ? "Y planter un drapeau français", hasarde un écolier.

Un exercice grandeur nature

Mais soudain, à 13 h 43, le récepteur satellite se déclenche : un morceau de fusée Soyouz serait tombé sur terre. L'appareil envoie des images en télévision à balayage lent : le morceau est tombé en France… puis une autre image localise le lieu en Normandie… au Gué-de-la-Chaîne… près de l'école ! La précision du satellite s'arrête là. Par petits groupes, les écoliers sont dotés d'antennes directives et de récepteurs, ils doivent localiser la balise de détresse de l'engin. C'est ce qui s'appelle de la radiogoniométrie.

À quatre reprises, les écoliers ont réussi l'exercice, qui se veut très pédagogique, en vue de la liaison avec Thomas Pesquet, "puisqu'on devra utiliser des antennes directives pointées sur l'ISS", explique Mathieu, le radioamateur qui anime ces séances. En récompense d'avoir trouvé la balise, les écoliers reçoivent des autocollants et un diplôme de la Mission alpha de Thomas Pesquet.

Lors de leur prochain cours, les écoliers effectueront des liaisons par radio, entre les trois écoles impliquées dans ce projet : au Gué-de-la-Chaîne, à Nocé et à Bellême.

Le 20 avril prochain, Thomas Pesquet s'envolera pour son second voyage de six mois dans l'espace, à bord du Crew Dragon de l'opérateur spatial privé antiaméricain Space X. Dès le samedi 20 février, le cargo spatial Cygnus devrait acheminer jusqu'à l'ISS le matériel dont le Normand aura besoin pour mener à bien ses expériences

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
[Vidéo] Orne. Des écoliers du Perche cherchent un morceau de fusée Soyouz retombé sur terre...