En ce moment : PERU (FEAT ED SHEERAN) - FIREBOY DML Ecouter la radio

Saint-Lambert. Après 18 ans de vie commune, la soirée de trop

Un homme comparaissait mardi 12 novembre 2019 au tribunal de Caen (Calvados), pour des faits de violence aggravée sur son ex-compagne, en présence de leur enfant.

Saint-Lambert. Après 18 ans de vie commune, la soirée de trop
Le prévenu était jugé mardi 12 novembre 2019 au tribunal de grande instance de Caen (Calvados). - Tendance Ouest

"Il m'a insultée, il avait bu, il m'a frappée en présence de mon fils, il a lancé un cadre sur moi. C'est quelqu'un d'impulsif. Il me fait peur". Telles sont les déclarations d'une femme qui porte plainte envers son compagnon en octobre 2018. Ce dernier, présenté le mardi 12 novembre 2019 au tribunal de Caen (Calvados) pour répondre de faits de violence aggravée, reconnaît les insultes mais conteste l'emprise de l'alcool. Il admet une claque sur la tête et le fait de l'avoir saisie par les bras devant son fils, alors âgé de deux ans, ce qui a occasionné des ecchymoses et une ITT de cinq jours. En revanche, il assure que le cadre qui l'a touchée n'était pas intentionnellement dirigé vers elle : "je l'ai lancé des escaliers, il a rebondi sur elle".

"Je ne veux pas passer pour un alcoolique qui bat sa femme", dit-il encore. Et d'expliquer : "je reconnais les violences que j'ai pu exercer sur mon ex-compagne, mais il y a plusieurs formes de violence, quand on est délaissé, qu'on arrête un projet commun dans lequel je m'étais investi…"

Absente à l'audience

L'histoire de ce couple pacsé, qui compte au moment des faits, est en effet en train de se terminer quand, alors même qu'ils sont séparés, le prévenu apprend que sa compagne est enceinte. Ils essaient alors de se réconcilier pour l'enfant à venir. Peine perdue, la victime ne se plaît pas dans la nouvelle maison qu'ils achètent à Saint-Lambert, elle n'arrive pas à retrouver du travail, sa mère, dont elle est très proche, lui manque. Elle va souvent passer les week-ends chez elle. Le dimanche soir du 21 octobre 2018, quand elle rentre, le ton monte, son compagnon lui fait de nombreux reproches, et il dérape en commettant des violences sur sa personne.

Aujourd'hui, le prévenu assure que la relation avec son ex-compagne est apaisée et qu'il peut voir son fils. "J'aurais juste voulu qu'elle soit là, qu'on puisse s'expliquer", conclut-il à l'issue de l'audience. Une absence qui n'aura pas empêché le tribunal de rendre sa décision : trois mois d'emprisonnement avec sursis.

Emmanuelle Réquéna

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Saint-Lambert. Après 18 ans de vie commune, la soirée de trop