Attaquée par un chien qui a échappé à son maître à Vire

À Vire au sud-ouest de Caen (Calvados), dans la matinée du mercredi 27 septembre 2017, un chien échappe à son maître et bondit sur une passante lui occasionnant des contusions au bras et à la main. Le maître de l'animal a été jugé mardi 13 mars 2018 par le tribunal de grande instance de Caen.

Attaquée par un chien qui a échappé à son maître à Vire

Le chien échappe à son maître et occasionne 45 jours d'ITT à sa victime

Par Joëlle Briant

Mardi 13 mars 2018, un homme âgé de 64 ans a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) devant répondre de blessures involontaires par agression d'un chien en septembre 2017 à Vire au sud-ouest de l'agglomération.

Un mois et demi d'incapacité totale de travail

À la vue d'un congénère, le chien échappe à son maître et se précipite sur l'autre animal. Sa maîtresse voulant le protéger est blessée au bras et particulièrement à la main. Souffrant d'hématomes et de contusions, elle écope de quarante-cinq jours d'incapacité totale de travail. Suites à des tentatives infructueuses d'arrangement à l'amiable, la victime porte plainte, sollicitant le remboursement de ses frais médicaux.

"Un chien qui mord provoque plus que des contusions"

Pour la procureure, il n'y a rien de délibéré mais une faute d'imprudence. "En qualité de gardien, vous deviez l'empêcher de divaguer et le museler", rappelle-t-elle au prévenu. Ce à quoi l'avocate de la défense rétorque que l'animal n'avait pas à être muselé n'étant pas classé dans les catégories des chiens dangereux. "Le voyant arriver la victime a voulu protéger son chien, c'est humain, mais elle n'a pas été mordue. Un chien qui mord provoque autre chose que des contusions"

L'homme écope de 400 € d'amende. Il devra s'acquitter de 3 500 et de 500 € de frais médicaux. Il devra en outre verser 500 € de provision en attente de l'expertise médicale, le dossier étant renvoyé sur intérêts civiles.

TOP FAITS DIVERS

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES