En ce moment : Me Myself - 5 Seconds of Summer Ecouter la radio

Argentan. Trains: la Région cherche à rassurer sur le Paris/Granville

La première conférence de l'axe SNCF Paris/Granville, a été organisée mercredi 6 décembre 2017 en fin d'après-midi à Argentan (Orne) par la région Normandie avec 130 invités: parlementaires et élus des villes et intercommunalités situées tout le long de cette ligne ferroviaire.

Argentan. Trains: la Région cherche à rassurer sur le Paris/Granville
La ligne Paris-Granville dessert de nombreuses gares dans l'Eure, l'Orne, le Calvados et la Manche

Après celles concernant les axes Le Havre/Paris et Cherbourg/Paris, la Région Normandie a organisé mercredi 6 décembre 2017 la première conférence de l'axe SNCF Paris/Granville. La réunion s'est tenu salle Cassin, à Argentan (Orne), en fin d'après-midi, avec parlementaires et élus des villes et intercommunalités situées le long de cet axe ferroviaire.

La première conférence de l'axe Paris/Granville a fait salle comble à Argentan (Orne). - Eric Mas

Cette ligne SNCF Paris/Granville affiche 10 millions d'euros de déficit par an et alors que la région Normandie a annoncé de nouveaux trains entre Caen et Rennes, les départements de l'Orne, de la Manche, du Calvados et de l'Eure ... réunis ce début de semaine à Alençon, avaient exprimé une très grande inquiétude quant à la pérennité de cet axe ferroviaire.

Rassurer

La Région est donc venue pour rassurer sur la pérennité du Paris/Granville. Jean-Baptiste Gastinne, conseiller régional en charge des transports:

Jean-BVaptiste Gastinne

Préalablement à cette conférence, Jean-Baptiste Gastinne a reçu une délégation de la cinquantaine de manifestants réunis devant la salle Cassin d'Argentan.

Une cinquantaine de manifestants s'étaient donnés rendez-vous devant la salle de cette conférence de l'axe Paris/Granville. - Eric Mas

Mais à leur sortie de la rencontre, ceux-ci restaient dubitatifs car par exemple, les TGV OuiGo de la SNCF arriveront à partir de lundi 11 décembre: sur trois des quatre voies actuellement affectées aux trains Paris/Granville, gare Vaugirard. 

Philippe Lenolle, cheminot retraité CGT:

Philippe Denolle

Les cheminots ont également évoqué les questions de la présence humaine qui s'est raréfiée dans les gares, la modernisation de la ligne, la saturation des voies en arrivée en région parisienne, les correspondances parfois incohérentes, la tarification, ou encore: la possibilité de circulation du fret ferroviaire… Ils devraient à nouveau rencontrer prochainement de représentants de la Région.

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Argentan. Trains: la Région cherche à rassurer sur le Paris/Granville