Top 14: les ténors devant leur public avant deux sommets

Top 14: les ténors devant leur public avant deux sommets

Le demi de mêlée de La Rochelle Enrico Januarie (d) capture le ballon lors du match face à Pau, le 25 mars 2017 à Pau © IROZ GAIZKA [AFP/Archives]

Le

Statu quo avant un dimanche brûlant? A quatre journées du terme de la saison régulière, quatre des cinq premiers du Top 14, La Rochelle, Clermont, Montpellier et Castres, peuvent affermir leurs positions à domicile samedi, à la veille de deux chocs capitaux pour la qualification, Racing-Pau et Toulon-Toulouse.

Samedi

(14h45)

La Rochelle (1) - Bordeaux-Bègles (7). Sur un air de revanche: le leader rochelais reçoit la dernière équipe à l'avoir fait chuter en championnat, le... 19 novembre (0-26)! Depuis, les Maritimes ont aligné un nul suivi de neuf victoires pour composter leur billet pour la phase finale. Celui pour les demi-finales le serait quasiment en cas de succès (et même totalement si dans le même temps Montpellier ne bat pas Grenoble). L'UBB se relancerait, elle, complètement dans la course à la qualification si elle était la première équipe à gagner à Marcel-Deflandre cette saison.

(18h30)

Montpellier (3) - Grenoble (13). Vaincu sur le fil lors de la dernière journée à Brive (25-28), Montpellier a manqué une belle opportunité de mettre la pression sur Clermont en vue des demi-finales. Le MHR, dont le sort de son match reporté face au Racing est toujours en suspens, ne doit pas se rater cette fois face au relégable Grenoble, qui possède toujours un mince espoir de maintien. Les Héraultais seraient, de plus, presque qualifiés s'ils l'emportaient.

Bayonne (14) - Stade Français (12). Retarder l'échéance. Bayonne sera mathématiquement relégué s'il ne bat pas les Parisiens au bout d'une semaine durant laquelle sont réapparues les rumeurs de fusion avec Biarritz. Revigoré depuis l'épisode, justement, du mariage avorté avec le Racing (deux victoires en Top 14 et en Challenge européen), le Stade Français cherchera à assurer quasi définitivement son maintien sans dépendre de l'issue du bras de fer Ligue/Fédération sur le match contre Castres reporté. Avec, dans un coin de la tête, le rêve presque inaccessible d'arracher la qualification.

Castres (5) - Lyon (11). Repartir de l'avant: battu à Pau (12-18) et Grenoble (20-21) - deux défaites entrecoupées du report de son match face au Stade Français (dont le sort reste en suspens) -, Castres a vu fondre son avance dans la lutte pour la phase finale. Le CO doit donc impérativement s'imposer pour reprendre ses aises. Une mission largement dans ses cordes face à des Lyonnais toujours sans victoire à l'extérieur cette saison en Top 14. Mais qui, le maintien assuré, ont désormais pour seul objectif, un peu fou, d'accrocher une place de barragiste.

(20h45)

Clermont (2) - Brive (9). Clermont doit enchaîner. Une semaine après une grosse bataille en quarts de finale de la Coupe d'Europe contre Toulon (29-9), l'ASM doit s'adjuger le derby du Massif central sous peine de se retrouver menacée par Montpellier dans la course aux deux premières places. Sans plusieurs cadres, au repos (Vahaamahina, Chouly, Lopez et Lamerat) ou blessés (Zirakashvili, Nakaitaci) et face à des Corréziens vexés par le match aller (16-40) et toujours en course pour la qualification.

Dimanche

(12h30)

Racing 92 (8) - Pau (6). Ejecté fin décembre du Top 6, le Racing a une occasion en or de le réintégrer en cas de victoire face à un concurrent direct, dont il prendrait alors la place, en attendant que soit tranché le sort de son match reporté face à Montpellier. Inversement, une défaite, et la qualification serait très compromise, alors qu'elle se rapprocherait pour la Section. La dynamique est cependant du côté du champion en titre, qui a retrouvé des couleurs lors de la précédente journée face à Clermont (27-24), en même temps que ses cadres. Pau, lui, reste sur deux revers et est orphelin jusqu'à la fin de la saison régulière de ses deux maîtres à jouer Conrad Smith et Colin Slade.

(17h00)

Toulon (4) - Toulouse (10). Malheur au vaincu dans ce choc entre deux bêtes blessées, éliminées le week-end dernier en quarts de finale de la Coupe d'Europe. La défaite du RCT à Clermont (9-29) a entraîné la mise à l'écart du manager Mike Ford, remplacé par son adjoint Richard Cockerill, assisté, outre de Marc Dal Maso, de Matt Giteau, toujours joueur (mais blessé). Afin d'accrocher un barrage à domicile, et même dans celle de la simple qualification, la défaite est interdite au Vélodrome de Marseille. Elle l'est aussi quasiment pour le Stade Toulousain qui, une semaine après avoir chuté sur la pelouse du Munster (16-41), verrait se rapprocher à grand pas une première absence de la phase finale depuis 41 ans en cas de revers.

Le programme:

Samedi

(14h45) La Rochelle - Bordeaux-Bègles

(18h30) Montpellier - Grenoble

Bayonne - Stade Français

Castres - Lyon

(20h45) Clermont - Brive

Dimanche

(12h30) Racing 92 - Pau

(17h00) Toulon - Toulouse


1234
Votre pour les trophées du sport normand
Envoyez-nous votre plus belles photos de Noël
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques