En ce moment : BAM BAM (FEAT ED SHEERAN) - CAMILA CABELLO Ecouter la radio

Caen. Nathalie Arthaud en meeting à Caen

La candidate de Lutte ouvrière, Nathalie Arthaud, s'est rendue à Caen (Calvados) dans la soirée du jeudi 9 février 2017. Devant un parterre de quelques 150 militants, la successeur d'Arlette Laguiller a présenté les grandes lignes de son projet politique.

Caen. Nathalie Arthaud en meeting à Caen
Nathalie Arthaud, candidate Lutte Ouvrière aux élections présidentielles 2017 en meeting à Caen ce 9 février 2017. - Marc EYNAUD

Ils étaient environ 150 rassemblés au Centre des Congrès de Caen (Calvados) autour de Nathalie Arthaud, candidate à l'élection présidentielle de Lutte ouvrière. Jeudi 9 février 2017, entourée des cadres locaux, elle a réitéré sa détermination à lutter pour les travailleurs contre le patronat et le capitalisme.

Renverser le système

"Je n'ai jamais rêvé de l'Élysée ou de Matignon, nous ne voulons pas de responsabilités dans ce système capitaliste, nous voulons le renverser". Le ton est donné. Si les grandes heures du trotskisme sont derrière elle, si elle sait que son score en 2012 a péniblement dépassé les 0,5 %, Nathalie Arthaud continue, imperturbable, de porter haut l'étendard de la lutte finale.

À l'image de son mentor Arlette Laguiller, elle s'adresse aux travailleuses et aux travailleurs, fustige le capitalisme et se tient vent debout contre le patronat. Dénonçant les ténors "du coût du travail", elle glorifie le travailleur, "le seul qui crée de la richesse".

La seule candidate des travailleurs

"La France se droitise c'est indéniable. Vous avez eu sept nuances de droite, sept nuances de gauche, vous n'aurez que deux nuances d'extrême-gauche", affirme-t-elle en faisant allusion aux primaires. Et Jean-Luc Mélenchon? "Les promesses électoralistes, on en a vu d'autres, les électeurs de Monsieur Mélenchon iront de désillusions en désillusions". Le seul candidat avec lequel elle admet une certaine proximité serait davantage Philippe Poutou, candidat du Nouveau parti anticapitaliste.

Lutte finale ou Lutte finie?

Il flotte dans l'air un air de nostalgie. Entendre en 2017 parler de lutte finale et voir 150 militants rassemblés autour du trotskisme a de quoi surprendre. Toutefois Nathalie Arthaud sait que la France se droitise et que l'idée communiste ne séduit plus autant qu'à l'époque de Georges Marchais et même d'Arlette Laguiller.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Caen. Nathalie Arthaud en meeting à Caen