Calvados : un fils envoie deux hommes masqués effrayer et voler son père

Calvados : un fils envoie deux hommes masqués effrayer et voler son père

Le tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par : Joëlle Briant

A Douvres la Délivrande, au nord de Caen (Calvados) dans la soirée du mardi 17 mai 2016 un quinquagénaire est agressé et volé à son domicile par deux individus portant des masques. Le fils de la victime a comparu pour ces faits le jeudi 3 août 2017 devant le tribunal de grande instance de Caen.

Jeudi 3 août 2017 Benoit Labbé âgé de 22 ans a été jugé pour vols avec violence par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados). Les faits ont eu lieu à Douvres la Délivrande le mardi 17 mai 2016 entre 21h et 22h.

Volé et frappé à coups de matraque

A 21h20 on sonne à son appartement et l'homme se retrouve face à deux individus masqués qui le plaquent au sol et le frappent à coups de matraque. Les conséquences en sont une plaie à la tête, à l'oreille, de nombreuses ecchymoses au visage ainsi qu'un grave choc psychologique.

Ils emportent le téléviseur, une carte bancaire (ils retireront 150 euros) et 140 euros en liquide. La frayeur de l'homme est telle qu'il donne son code de carte bancaire et attend dix minutes après leur départ pour appeler les secours comme ils le lui ont ordonné.

"J'ai voulu qu'il connaisse la peur"

L'enquête remonte au fils de la victime qui commence par avouer être l'un des deux agresseurs pour ensuite se rétracter "J'ai envoyé deux connaissances pour lui mettre la pression car il m'a fait beaucoup de mal dans mon enfance. Abandonné par mes parents j'ai été placé très petit en famille d'accueil. Quand je le voyais il était souvent saoule et agressif. Il me traitait de minable et disait que pour lui j'étais mort. J'ai voulu qu'il sache ce que c'est que d'avoir peur, mais ni les coups ni les vols n'étaient prévus."

"A-t-il conscience que c'est crapuleux ?"

La victime présente à l'audience parle d'un enfant "gentil avant". "Il a de mauvaises fréquentations. J'ai des défauts mais je n'ai jamais levé la main sur lui." Son avocat sollicite une somme de 5 000 euros en réparation des préjudices physique et moral insistant sur le fait que la personnalité de son client ne justifie en rien ce qui s'est passé "Que le prévenu ait commandité ou participé le délit est le même. Il ne semble pas prendre conscience que ce qu'il a fait est crapuleux. Cet homme a eu la peur de sa vie !"

Faits requalifiés

Le procureur requiert 3 années de prison dont la moitié ferme "La vengeance est un plat qui se mange froid, mais là elle sortait du congélateur !" L'avocat de la défense insiste sur la triste enfance du jeune homme "Il a vécu un enfer et cela s'est accumulé dans son esprit"

Au final les faits sont requalifiés en complicité de vols aggravés. Benoit Labbé écope de 24 mois de prison dont 18 mois fermes éventuellement aménageables assortis de 24 mois de mise à l'épreuve. Il devra s'acquitter de 2 000 euros en réparation de la souffrance physique et psychologique de la victime et de 480 euros de préjudice matériel. Enfin une obligation de soins lui est faite.

A l'issue de l'audience le jeune homme s'est excusé auprès de son père.


1234
Guide de l'été
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques