En ce moment : Plus fort (rework) - Julien GRANEL Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Cherbourg-en-Cotentin. Benoit Arrivé : "Le gouvernement asphyxie les collectivités locales"

Société. Le maire de Cherbourg-en-Cotentin, a fait part de ses craintes mercredi 14 décembre sur deux sujets d'actualité : la crise énergétique et la baisse des recettes fiscales.

Cherbourg-en-Cotentin. Benoit Arrivé : "Le gouvernement asphyxie les collectivités locales"
Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin, lors de son point d'avant conseil municipal mercredi 14 décembre avec la presse.

"Le gouvernement d'Emmanuel Macron fait délibérément le choix d'asphyxier les collectivités locales." Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin, n'a pas caché sa colère mercredi 14 décembre, par rapport aux décisions actuelles prises par le gouvernement.

Une "stratégie délibérée" du gouvernement ?

Fin de la taxe d'habitation, crise énergétique, suppression potentielle de la Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), "cadeau de huit milliards d'euros aux entreprises qui n'en demandaient pas tant"… L'élu socialiste se demande s'il n'y a pas "une stratégie délibérée du gouvernement 'libéral' afin de privatiser les collectivités par la suite".

Les mairies vont donc devoir se serrer la ceinture, la situation économique n'est plus la même que celle d'il y a un an et demi : "Pendant la Covid, nous avions sorti cinq millions d'euros pour aider différentes structures pour éviter par exemple le dépôt de bilan de 80 associations ;  aujourd'hui, nous serions incapables de les ressortir même si nous en avions la volonté", confie l'élu, évoquant un "étranglement" des mairies.

Benoit Arrivé

Lors de son point d'avant conseil municipal, le maire a aussi indiqué avoir rencontré le jeudi 8 décembre avec d'autres élus de la Manche le préfet Frédéric Périssat. L'ordre du jour était consacré à la préparation éventuelle des délestages d'électricité en janvier 2023 : "Cela concernerait les écoles à tour de rôle (il y en a 41 à Cherbourg-en-Cotentin, 5 000 élèves), pour deux heures par jour maximum, sur deux tranches, de 8 h à 13 h et de 18 h à 20 h."

"Tout cela manque encore de précision, il y a beaucoup d'incertitudes et comme d'habitude, nous serons prévenus la veille au soir pour le lendemain matin", ajoute Benoit Arrivé avant de se demander : "Comment un pays comme le nôtre a pu en arriver à aujourd'hui imaginer des coupures d'électricité ?" L'élu liste une série d'explications comme "la libéralisation du marché", et évoque un "scandale" tout en exprimant sa solidarité envers EDF.

Benoît Arrivé

L'électricité est proposée à "un prix démesuré avec des impacts pour les Françaises et les Français, pour les artisans, les commerçants et les entreprises qui commencent à s'inquiéter, et les collectivités locales", selon le maire.

Benoit Arrivé

Benoit Arrivé note que "pour une ville comme Cherbourg-en-Cotentin, le budget de l'électricité passe de quatre à dix millions d'euros par an, c'est globalement la suppression de toute épargne nette." Les services publics locaux, "ciment de notre société", risquent d'être impactés, prévient-il.

Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
2 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
Line Il y a 1 ans

Évidemment que le gouvernement asphyxie les collectivités, et même l'état lui même. Il faut un État faible pour que les entreprises internationales et multinationales prenne le pas. Donc il faut supprimer les ressources et baisser la qualité de service. Pour que tout devienne un objet de marché : la santé, le remboursement des soins, l'éducation, la formation, même l'ONF, la CAF sont visés, à terme.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
Line Il y a 1 ans

Évidemment que le gouvernement asphyxie les collectivités, et même l'état lui même. Il faut un État faible pour que les entreprises internationales et multinationales prenne le pas. Donc il faut supprimer les ressources et baisser la qualité de service. Pour que tout devienne un objet de marché : la santé, le remboursement des soins, l'éducation, la formation, même l'ONF, la CAF sont visés, à terme.

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Garage / Box / Garde-meuble
Garage / Box / Garde-meuble Agnac (47800) 60€ Découvrir
STUDIO T1 POUR CURE
STUDIO T1 POUR CURE Bagnoles de l'Orne Normandie (61140) 555€ Découvrir
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)...
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)... Gouville-sur-Mer (50560) 0€ Découvrir
Caen rue Damozanne
Caen rue Damozanne Caen (14000) 600€ Découvrir
Automobile
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Loue très beau camping-car Profilé
Loue très beau camping-car Profilé Darnétal (76160) 0€ Découvrir
Urgent, vends Peugeot 407
Urgent, vends Peugeot 407 Saint-Aubin-du-Cormier (35140) 1 300€ Découvrir
Bonnes affaires
Brise-vent châssis PVC blanc en angle
Brise-vent châssis PVC blanc en angle Authie (14280) 800€ Découvrir
Billard Charles X
Billard Charles X Saint-Contest (14280) 2 500€ Découvrir
Trois volets battants en pvc couleur bois
Trois volets battants en pvc couleur bois Bénouville (14970) 0€ Découvrir
réfrigérateur congélateur
réfrigérateur congélateur Rouen (76000) 180€ Découvrir
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cherbourg-en-Cotentin. Benoit Arrivé : "Le gouvernement asphyxie les collectivités locales"