En ce moment : GHOST TOWN - BENSON BOONE Ecouter la radio

Cherbourg-en-Cotentin. Attaque au sabre : "Je ne comprends pas pourquoi il a vrillé comme ça"

Faits Divers. Jean-Yves Le Marchand, président de l'AS Cherbourg Boxe, a côtoyé pendant 10 ans l'homme qui a blessé deux policières au sabre.

Cherbourg-en-Cotentin. Attaque au sabre :
Jean-Yves Le Marchand, président de l'AS Cherbourg Boxe, a connu l'homme qui a blessé deux policières au sabre jeudi 2 décembre. Très surpris, il ne comprend pas les raisons de son acte.

On en sait plus sur le profil de l'assaillant de 36 ans qui a blessé deux policières au sabre, jeudi 2 décembre, à Cherbourg. Jean-Yves Le Marchand, président de l'AS Cherbourg Boxe, a connu cet homme dans le cadre sportif. Ce colosse de près de 2 mètres était licencié pendant 10 ans au club et s'entraînait 1 h 30 à 2 heures par semaine. Jean-Yves Le Marchand n'a pas revu le suspect depuis un an et demi, mais a eu du mal à comprendre pourquoi il a "vrillé comme ça" et attaqué les deux policières : "Pour moi, il était sympa, nonchalant. Il n'avait pas un niveau exceptionnel, il était un peu fainéant. Il y a des gens qui en veulent, lui, n'avait pas d'objectif, mais il venait à la salle pour prendre soin de son corps. Et il s'entendait bien avec tout le monde. On ne s'attendait pas à ça…"

En juin 2019, Jean-Yves Le Marchand organise un gala de boxe à Chantereyne. Le licencié y participe, mais le président n'en garde pas un très bon souvenir : "Il ne devait pas être très bien, parce qu'il a pris un KO au premier round. Ce n'est pas normal, psychologiquement, il devait y avoir un truc. Je ne sais pas, peut-être qu'il avait pris quelque chose avant." Une simple supposition, car le fana de boxe n'a pas connaissance d'une quelconque consommation de drogue à ce moment-là.

Le suspect s'était pourtant fait remarquer en 2016, pour conduite sous l'empire de stupéfiants, et il est aujourd'hui condamné, entre autres, pour "détention de produits de stupéfiants", d'après le parquet de Coutances, mais aussi pour "tentative de meurtre, port et transport d'arme". Jean-Yves Le Marchand déplore ce qu'il s'est passé et adresse toute sa solidarité aux policières qui ont été blessées et qui sont depuis sorties de l'hôpital.

Quant à l'assaillant, il serait incarcéré à la maison d'arrêt de Caen depuis dimanche.

Jean-Yves Le Marchand, président de l'A.S. Cherbourg boxe

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article
Envoi en cours...
En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Cherbourg-en-Cotentin. Attaque au sabre : "Je ne comprends pas pourquoi il a vrillé comme ça"