Rugby féminin. L'Ovalie Caennaise remporte son derby face à l'ASRUC (23-18)

Au repos depuis trois semaines, l'Ovalie Caennaise se devait de capitaliser sur sa dernière victoire face à Rueil. C'est chose faite, dans un derby normand, contre Rouen (Seine-Maritime) toujours aussi passionnant, qui a vu les Caennaises l'emporter 23-18, dimanche 18 février 2018.

Rugby féminin. L'Ovalie Caennaise remporte son derby face à l'ASRUC (23-18)

Toujours installées dans le Top 3, l'Ovalie Caennaise a su faire respecter la hiérarchie face à Rouen, son éternel rival. © Léa Quinio

Par

"Même si on ne prend pas cela forcément comme un derby, ce sera une véritable guerre de clochers", annonçait Sandra Rabier à l'aube de la rencontre contre le club de Rouen. Difficile de justifier le contraire, le duel entre normandes s'annonce toujours aussi alléchant. Avantage du terrain pour l'ASRUC, c'est finalement l'Ovalie Caennaise qui a fait respecter la hiérarchie, non sans difficultés. Dans un combat de haute figure, Caen prenait l'avantage par le biais d'un essai de Johanna Lelong (0-7). Ensuite un peu brouillonnes, les locales en profitent pour reprendre la main et afficher un correct +7 à la pause (15-8, 40').

Une bataille entre guerrières

Réaction attendue dans le second acte, Caen a joué de ses atouts : le jeu rapide. Bien emmenées pour bousculer la défense adverse, "pour les épuiser physiquement" fait remarquer la capitaine Lelong, Emma Romain vient aplatir l'ovale et redonne du souffle à l'Ovalie. Mais l'ASRUC, plus que jamais déterminé à prendre sa revanche de début de saison recolle au score, sur une pénalité (18-18). Les débats continuent quand, d'un véritable mouvement collectif, Sandrine Boisseau vient libérer les siennes d'un essai en coin (23-18). Les filles de Jeff Mouton mènent alors la barque avant de subir une fin de rencontre sous pression. Le minimum est fait, mais il n'aura pas fallu cinq minutes de plus...

Réactions.

Johanna Lelong (capitaine, Caen) : "C'était un match très engagé physiquement, on le savait. On fait une bonne entame en scorant dans les 10 premières minutes avant de se relâcher. On a manqué de discipline et on l'a payé cash. Elles ont joué leur chance à fond mais la différence s'est fait sur la 2eme période. On est restées solidaires, en jouant vite mais sans se précipiter. On les a épuisé physiquement en défense".

Pratique. L'Ovalie Caennaise retrouvera la compétition face au Lou le 25 mars 2018, à domicile.

TOP SPORTS

CONTENUS SPONSORISES Proposés par Ligatus

COMMENTAIRES