Une application pour (re)découvrir les trésors de Rouen et de Deauville

Une application pour (re)découvrir les trésors de Rouen et de Deauville

Le Gros-Horloge de Rouen est un des premiers points placés sur la carte d'Handytown.

Le
Par : Aurélien Delavaud

L'application pour smartphones Handytown est officiellement disponible depuis le samedi 15 avril 2017. Elle permet aux habitants curieux comme aux touristes de découvrir les grands monuments et les trésors cachés de Rouen (Seine-Maritime) et de Deauville (Calvados).

La ville pratique, maniable ou utile. C'est ainsi que l'on pourrait traduire le nom d'Handytown, l'application créée par quatre jeunes rouennais (Seine-Maritime). Disponible sur smartphones et tablettes depuis le samedi 15 avril 2017, c'est un concentré de technologie, de culture et d'histoire. Mais c'est surtout le fruit de l'amour de jeunes entrepreneurs pour leur ville.

Démarche scientifique

"Quand on se promenait en ville, on se posait souvent des questions, se remémore Simon Lecoeur. Devant l'hôtel de ville par exemple, on a beaucoup cherché le nom de l'architecte sans rien trouver." C'est de là que leur est venue l'idée de créer une application pour raconter l'histoire et les petites anecdotes des trésors de la ville aux cent clochers.

"Par contre, on ne voulait pas mettre de contenu type Wikipédia", précise Geoffrey Mameaux, l'historien de la bande. C'est donc lui qui a passé de nombreuses heures à compiler des informations "dans des vraies sources d'époque" et à les restituer le plus simplement possible "pour ne pas perdre le visiteur".

Un guide interactif

Concrètement, Handytown se présente sous la forme d'une carte qui montre les points dignes d'intérêt et propose des itinéraires pour s'y rendre. Une fois sur place, il est possible de découvrir rapidement ou en détails l'histoire des lieux grâce à des photos, du son et du texte. Pour le moment, 10 points sont répertoriés à Rouen et 12 à Deauville (Calvados), où la start-up a gagné un prix.

Mais les jeunes entrepreneurs espèrent rapidement étoffer ce réseau "en répondant à des commandes pour des nouvelles villes pour pouvoir faire rentrer de l'argent", admet Simon Lecoeur. En attendant, de nouveaux monuments rouennais devraient rapidement apparaître sur la carte interactive d'Handytown.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques