En ce moment : MON AMOUR - STROMAE Ecouter la radio

Près de Caen. Collectionneur passionné, il sauve le mobilier urbain

Patrimoine. Collectionner pour la mémoire. C'est ce que souhaite faire Olivier Bellery, passionné de mobilier urbain et d'objets d'art. Rencontre. 

Près de Caen. Collectionneur passionné, il sauve le mobilier urbain
"C'est mon univers. ça me rappelle les années 80. On avait une liberté d'expression, c'était une autre époque", regrette le collectionneur. 

"Derrière chaque objet que je chine, il y a toute une histoire, un souvenir, une âme", confie Olivier Bellery. Le pavillon de ce collectionneur installé à Cagny ne passe pas inaperçu. Son jardin est un véritable musée de mobilier urbain. Autour de son portail, on découvre un ancien parcmètre à pièces de la ville de Caen, une pompe à essence ou encore un panneau qui indique la commune de Dives-sur-Mer. D'un côté une cabine téléphonique, de l'autre une borne routière en pierre. Chaque pas dans sa propriété dévoile un nouvel objet qui lui évoque un souvenir. Une décoration exposée à l'extérieur du domicile de ce marin de commerce qui a toute une histoire.

Il faut sauver le mobilier urbain !

C'est un jour en lisant un journal au Havre que tout commence. "J'ai découvert que le maire de la commune se battait avec France Telecom pour conserver une cabine téléphonique. J'ai eu un déclic et je me suis dit qu'il fallait que je sauve notre patrimoine urbain", se souvient, ému, Olivier Bellery. Une cabine plus tard, ce passionné d'objets urbains débute sa collection. Aujourd'hui, il en possède sept, initialement installées à Caen et Cherbourg. "Ce sont des objets qui me rappellent beaucoup de souvenirs. Quand j'étais jeune, on faisait la queue pour téléphoner et on tapait à la vitre quand la personne précédente était trop longue", s'amuse le Normand.
Olivier Bellary sauve le mobilier urbain, mais pas uniquement. Lorsque l'on passe le pas de la porte de son pavillon, des objets d'art en tout genre sont exposés. "Je suis né là-dedans. Mes parents étaient antiquaires. J'ai toujours eu des objets d'art", explique le collectionneur né à Vire. Poterie de Bavent, ancien mobilier normand ou encore pièces historiques de la Seconde Guerre mondiale, Olivier Bellery possède une multitude d'œuvres diverses et variées. "C'est une passion. J'ai commencé il y a 35 ans. Je me suis formé auprès des anciens, sur le terrain et beaucoup dans les livres", explique-t-il. Pour chaque objet, ce passionné vous détaille son origine, son histoire et tout un tas d'anecdotes. De quoi passer des heures à l'écouter ! Chaque pièce qui orne sa maison est un coup de cœur déniché dans une brocante ou un salon d'antiquaire. "Je traverse la France et même l'Europe pour acheter ces pièces. Je suis toujours sur la route", poursuit le collectionneur. À 53 ans, Olivier Bellery, marin de commerce à mi-temps, est reconnu dans le monde des collectionneurs. "Surtout ne jetez rien, ne mettez rien à la casse. Contactez des gars comme moi, c'est important de sauvegarder notre patrimoine", conclut-il.

Pratique. Brocante normande : 06 71 83 86 68

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Près de Caen. Collectionneur passionné, il sauve le mobilier urbain