Rugby féminin. L'Ovalie Caennaise veut rester invaincue

Rugby féminin. L'Ovalie Caennaise veut rester invaincue

Alizée Fouré fait partie des quatre caennaises sélectionnées dans l'équipe du Grand-Ouest. Binôme d'Alicia Tetrel au poste de demi de mêlée, la jeune femme apprend au contact des anciennes. © Léa Quinio

Le

Suite à deux week-ends de pause, l'Ovalie Caennaise (Calvados) retourne au charbon dès dimanche 26 novembre 2017 face au Stade Français. Invaincues depuis le début des hostilités, les Caennaises veulent conserver ce statut de leader en Armelle Auclair.

Du repos oui, mais pas pour tout le monde. Amandine Guilbert, Alicia Tetrel, Justine Ichambre et Alizée Fouré ont participé avec la sélection Grand-Ouest au traditionnel tournoi de Trélissace le week-end dernier. Malgré trois défaites et un match nul, les jeunes caennaises en tirent des enseignements positifs avant d'être possiblement retenues dans le XV de France -20 ans. En attendant, la priorité est au championnat, et ce dès ce week-end contre le Stade Français. "C'est une équipe qu'il faudra prendre très au sérieux", prévient Jean-François Mouton, le coach.

"Le seul danger est nous-même"

Et pour cause, l'Ovalie Caennaise compte bel et bien conserver cette invincibilité. Pas totalement satisfaites de la manière des premiers succès, avec le plus souvent des moments à vide, les Caennaises semblent monter en puissance de match en match. Une montée crescendo dont se réjouit le technicien caennais "À chaque fois que l'on se met un peu en difficultés, les filles réagissent dans la foulée. C'est super intéressant. Finalement, le seul danger c'est nous-même car on peut se mettre plus tôt à l'abri. C'est difficile d'être insatisfait quand les filles remportent tout".

Un groupe totalement soudé

Et si Caen excelle en ce début de saison, c'est notamment grâce à leur expérience de haut niveau en Top 8 qu'elles ont entretenue pendant de nombreuses années, mais aussi grâce à un groupe de copines totalement soudées. Entre anciennes et jeunes pousses, la cohésion est de mise. "Je sens vraiment que le groupe vit bien. Les jeunes arrivent à combler l'absence de certaines anciennes et apprennent à prendre des responsabilités. Une dynamique s'installe vraiment et on peut aller loin si ça perdure", poursuit J.F.Mouton. Un mal pour un bien, puisque le groupe joue sans pression. Et pourquoi pas la remontée dès cette saison?


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques