Au CHU de Rouen, bientôt un nouveau bâtiment Robec pour l'ambulatoire

Au CHU de Rouen, bientôt un nouveau bâtiment Robec pour l'ambulatoire

L'architecte a voulu intégrer le bâtiment dans le paysage rouennais en s'inspirant des façades à colombages, typiques de la ville. © MBA

Le
Par : Pierre Durand-Gratian

La première pierre du bâtiment Robec du CHU de Rouen (Seine-Maritime) a été posée, vendredi 6 octobre 2017. Il doit notamment permettre de développer la chirurgie ambulatoire.

Le CHU de Rouen continue sa modernisation avec un nouveau bâtiment qui s'apprête à sortir de terre. Donnant directement sur la rue Eau-de-Robec, il accueillera 25 salles d'opération ultramodernes, un espace d'hospitalisation de 48 places et regroupera les consultations d'anesthésie. L'objectif est notamment de répondre aux exigences du ministère de la santé qui souhaite atteindre deux tiers des opérations en ambulatoire. "Aujourd'hui, 35% des interventions se font sur ce mode au CHU de Rouen. L'objectif est d'atteindre 50% grâce à ce nouvel équipement", explique la directrice du CHU, Isabelle Lesage.

Un accueil du patient amélioré

Le bâtiment a été conçu par l'architecte parisien Michel Beauvais, qui a fait des projets de santé, sa marque de fabrique. "Il se passe tout dans un hôpital, c'est vraiment la vie. On ne peut pas concevoir un hôpital sans avoir à l'esprit cette dimension humaine, cette dimension sensible", explique-t-il. "Nous avons cherché à regarder ces lieux, avec les yeux du patient", ajoute Isabelle Lesage. Concrètement, l'accueil se fait par des jardins. Le patient est ensuite accompagné vers les unités de chirurgie en restant debout, s'il le souhaite. S'il a besoin d'attendre, des salons sont prévus, décorés comme des hôtels avec des fauteuils méridiennes pour qu'il soit dans les meilleures conditions possibles et dans un cadre agréable, au lieu de patienter dans un couloir. Moins de contraintes pour le patient donc, et moins de dépenses pour l'hôpital avec des séjours plus courts. "C'est une piste d'économie mais dans l'hôpital public, cela permet de consacrer plus de moyens dans d'autres dépenses, comme des équipements", se défend Isabelle Lesage.

Le coût du bâtiment Robec s'élève à 50 millions d'euros. Une première phase de travaux jusqu'en 2019 avant ensuite la surélévation du bâtiment central du CHU (2021-2022), puis la réorganisation et la modernisation du bâtiment Dévé (2023-2024).


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques