Orages record en Ile-de-France: le métro retrouve son rythme quasi normal

Orages record en Ile-de-France: le métro retrouve son rythme quasi normal

Un conducteur sous une pluie battante à Paris le 9 juillet 2017 © Christophe DELATTRE [AFP]

Le

Il est tombé sur Paris en une heure l'équivalent de trois semaines de pluie d'un mois de juillet: fortement perturbé par le déluge qui s'est abattu dimanche soir, le trafic du métro a repris à un rythme quasi normal lundi matin.

Un record de 49 millimètres d'eau a littéralement inondé la capitale, du jamais vu depuis les 47 millimètres tombés le 2 juillet 1995, selon Météo France. Au total, sur plusieurs heures, Paris a reçu 68 millimètres d'eau, ont précisé les services météorologiques.

Ces soudaines pluies diluviennes, à partir de 21H30, ont notamment provoqué la fermeture d'une quinzaine de stations de métro durant tout ou partie de la soirée en raison d'escaliers, de quais et de voies inondés, et le trafic a dû être arrêté sur un tronçon de la ligne 2 entre les stations Barbès-Rochechouart et Père-Lachaise (nord de Paris).

"Tout avait rouvert normalement ce matin (lundi) mais à la suite des nouvelles fortes pluies, nous avons fermé les stations Voltaire, quai de la Rapée et Maubert-Mutualité vers 08H00. Le trafic est normal sur le reste du réseau", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la RATP.

Les stations Maubert-Mutalité et Voltaire étaient rouvertes public à 10H30, alors que le trafic avait repris dans un sens de circulation quai de la Rapée, a-t-on précisé.

Dans le sud de Paris, la circulation sur le RER D était "ralentie" en raison d'un "incident de signalisation" à Melun (Seine-et-Marne) et des "conditions climatiques", annonçait la SNCF sur son site internet.

Pompiers débordés

Submergée par 1.700 appels, la Brigade sapeurs-pompiers de Paris, qui opère dans Paris et sur les départements des Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne, a mené "une centaine" d'interventions en relation avec ces intempéries durant l'épisode orageux débuté vers 21H30.

"Ce sont majoritairement des inondations de caves et de sous-sols, mais ce sont des interventions de plus longue durée qui viennent s'ajouter à l'activité courante comme le secours aux personnes", a ajouté un porte-parole.

Le sous-sol d'un immeuble abritant les services du ministère de la Culture, rue Saint-Honoré (centre de Paris), a notamment été inondé, a indiqué le ministère.

En région parisienne, l'Essonne a été particulièrement touchée. La préfecture a recensé "270 demandes de secours" durant la soirée. L'autoroute A6a a été fermée pendant plusieurs heures à partir de 22H30 dans le sens province-Paris à hauteur de Chilly-Mazarin après l'inondation d'une partie de la chaussée.

Dans l'ouest du pays touché également, à Nantes, le Service départemental d'incendie et secours a reçu 2.900 appels, "principalement entre 17H30 et 21H00". Un total de 470 pompiers ont été mobilisés sur 312 interventions.

Douze départements du centre et d'Ile-de-France avaient été placés lundi en alerte orange pour orages, jusqu'en milieu de matinée.

Des cumuls exceptionnels de précipitation ont également été enregistrés en plusieurs heures dans d'autres régions, avec notamment 86 millimètres à Civray (Vienne) et 77 millimètres à Lons-Le-Saunier (Jura), a indiqué Météo-France.

"D'après nos images radars, localement, on a même pu dépasser les 100 millimètres en quelques heures, notamment dans le Poitou, le Berry ou le nord du Limousin", a estimé un prévisionniste, Patrick Galois.


1234
Tendance Live Le Havre
Guide de l'été
Examen : consultez les résultats
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Ma Normandie avec Wilfried