Normandie : l'octogénaire tire sur des jeunes qui jouent avec des Airsoft

Normandie : l'octogénaire tire sur des jeunes qui jouent avec des Airsoft

L'homme a tiré sur deux jeunes qui jouaient dans sa propriété dans le Calvados

Le
Par :

L'homme qui a comparu le mercredi 15 mars 2017 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) est âgé de près de 80 ans. Il lui est reproché d'avoir, le dimanche 4 décembre 2016, tiré avec un fusil de chasse sur deux jeunes qui jouaient dans sa propriété, à Versainville, près de Falaise (Calvados).

Dimanche 4 décembre 2016, à Versainville, près de Falaise (Calvados), deux jeunes âgés d'une vingtaine d'années jouent avec des Airsoft, des fusils d'assaut qui sont la réplique de véritables armes de guerre utilisées par l'armée et tirant de petites billes. Le jeu consiste à s'affronter en tenue de camouflage avec des cagoules noires et des lunettes de protection. Le bois dans lequel ils pénètrent se situe à proximité de chez eux et leur paraît accessible malgré une clôture de barbelés et quelques panneaux.

Le propriétaire les prend pour des braconniers

Le propriétaire du terrain, un octogénaire, entendant du bruit, s'arme de son fusil de chasse et décide d'aller voir de quoi il retourne. Il aperçoit, dans la clairière à l'orée de son bois, une silhouette. Alors il tire à deux reprises. L'un des jeunes reçoit des plombs au bras, à la cuisse et derrière la tête (ce qui lui vaudra 3 jours d'incapacité totale de travail), l'autre a le temps de se baisser pour éviter le second tir. Effrayés, ils s'enfuient en courant.

Pour ces faits, le vieil homme a comparu devant le tribunal correctionnel de Caen (Calvados), mercredi 15 mars 2017. À la barre le prévenu explique qu'il est harcelé par les braconniers qui s'en prennent à ses animaux domestiques (poules, canards, chevreuils) "Il y a tout de même du barbelé, c'est une propriété privée. Et puis prendre des plombs, ce n'est pas si grave."

Préjudice moral sollicité : 4 000 euros

Ce qui n'est pas de l'avis de l'avocate de la partie civile qui insiste sur le retentissement psychologique de cette agression sur les jeunes victimes. "Ils jouaient avec du matériel autorisé, sans faire de mal à personne. Le prévenu a tiré sans sommation, à 35 mètres il ne pouvait pas rater sa cible, d'autant plus que c'est un ancien chasseur." 4 000 euros de préjudice moral sont sollicités.

La défense s'insurge

L'avocate de la défense s'insurge : "On peut comprendre la peur ressentie par mon client qui est âgé et qui vit dans un endroit isolé. Ce jeu est effrayant ! Et pourquoi se rendre dans cet endroit qui ne leur appartient pas ? J'estime exorbitante la demande de la partie civile et sollicite la clémence de la cour."

L'affaire a été mise en délibéré au mercredi 22 mars prochain.


1234
Je suis Normand Participez au concours jeune reporter et tentez de gagner des cadeaux !
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques
A l'antenne

Ma Normandie avec Wilfried