Saint-Lo, -2 °C / 6 °C

C'est armé d'une bouteille de vodka que l'homme a attaqué. - Illustration

Le 05 octobre 2016 à 15:00
Par : Joëlle Briant

Dimanche 11 septembre 2016, un homme en grand état d'ivresse est interpellé devant une discothèque de Caen (Calvados), car il vient de frapper une femme à la tête avec sa bouteille d'alcool.

C'est avec 1,74 g d'alcool par litre de sang qu'Assane Coulibany, âgé de 28 ans, est appréhendé le dimanche 11 septembre 2016 à 6 heures du matin, devant une boîte de nuit de Caen (Calvados). Il vient de frapper une femme sur la tête, avec sa bouteille de vodka.

Un homme importune lourdement une jeune fille

La victime explique que dans la file d'attente devant la discothèque, elle remarque un homme qui importune lourdement une jeune fille. Celle-ci, embarrassée, ne répond pas. La dame prend alors l'initiative de la défendre. Mal lui en prend, car cela déplaît fortement à l'individu qui lance quelques phrases injurieuses et salaces. La femme, en réponse, le gifle.

Gros choc sur la tête

A ce moment, elle ressent un gros choc sur la tête, qui lui vaudra deux jours d'incapacité de travail. L'homme vient de la frapper avec sa bouteille de vodka. Dans la foulée, il brandit une matraque télescopique. Assane Coulibany a comparu le mardi 4 octobre 2016 devant le tribunal de grande instance de Caen, pour violence et port d'arme.

"Deux bouteilles de vodka et quelques verres en plus"

A la barre, il explique: "C'est à cause de l'alcool, j'avais bu deux bouteilles de vodka et quelques verres en plus, je n'ai pas réalisé que je tenais une bouteille à la main". Lorsque le président s'inquiète de la présence de la matraque, il se justifie: " Quand je viens faire la fête à Caen (il est domicilié à Alençon, Orne, NDLR), j'ai toujours ma matraque, car je sais que certains, ici, ont des couteaux." Le président rétorque que festivités et armes ne sont pas compatibles.

Très mauvais casier judiciaire

Son casier judiciaire est très mauvais. Il débute par le tribunal pour enfants pour racket sur mineurs et trafic de stupéfiants. Il se poursuit adulte avec dégradations, menaces de mort, outrages, rebellions, violences, destruction du bien d'autrui. La procureure requiert 6 mois de prison ferme aménageables. "Malgré son discours, bien posé, bien lisse, bien poli, c'est un homme dangereux". La cour suivra ce réquisitoire.

 

A LIRE AUSSI.

Galerie photos


Réactions

LELIEVRE

18 novembre 2016 , 08:50
Pour tous ces faits à chaque fois les auteurs semblent ébahis et surpris de les avoir commis disant qu'ils étaient ivres sauf qu'il y a toujours des victimes plus ou moins blessés qui coûtent cher à la sécu de très fortes amendes devraient être requises contre les auteurs et paiement des soins qu'ils ont occasionnés
Signaler un contenu illicite
Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

L'Agenda avec Fred