En ce moment : ORDINAIRE - CHARLIE Ecouter la radio

L'Eclipse : grève de la faim terminée pour Eric Le Corre à Cherbourg

Le gérant de l'Eclipse a obtenu une garantie écrite de la mairie de Cherbourg, il stoppe sa grève. Mais les propriétaires le voient comme responsable de l'état de l'immeuble.

L'Eclipse : grève de la faim terminée pour Eric Le Corre à Cherbourg

Depuis le 10 septembre dernier et la découverte des murs en miettes de l'immeuble qui abrite son bar, Eric Le Corre, gérant de l'Eclipse, ne peut plus exercer car quiconque a interdiction de pénétrer dans le bâtiment. Une ordonnance du tribunal imputait aux propriétaires de réaliser des travaux en urgence, car la facade de l'immeuble menace de s'effondrer. Mais jusque-là, rien n'a été fait.

Lundi 18 novembre, le patron de l'Eclipse se lançait donc dans une grève de la faim afin d'obtenir des explications.

La mairie interviendra

Mais après 14 jours sans manger, Eric Le Corre a obtenu lundi 2 décembre une garantie écrite de la mairie de Cherbourg. "M. Chenina, chargé du dossier, m'indique qu'il est tenu par des délais légaux et qu'il ne peut pas intervenir immédiatement. Mais, si au 5 janvier prochain, rien n'a bougé, la mairie se substituera aux propriétaires pour réaliser les travaux à leurs frais. Elle réfléchit aussi à la situation de mes employés, que j'ai été contraints de licencier." Le patron a donc décidé de stopper sa grève de la faim après réception du courrier de la municipalité.

Le dossier au tribunal

Ce mardi 3 décembre, le dossier de l'Eclipse sera examiné par le juge des référés, car Eric Le Corre demande une provision sur le préjudice économique auquel il fait face depuis près de 3 mois. Dans les conclusions de l'avocat des propriétaires, on lit que le gérant serait en partie responsable de la situation : "Il est écrit que je n'ai pas procédé à l'entretien des lieux et que j'ai réalisé des travaux sans en avertir le bailleur. Or, j'ai simplement passé un coup de peinture blanche et collé 3 autocollants ! C'est sûr que depuis que je suis arrivé il y a un an, c'est sûrement moi qui ai dégradé cet immeuble, rongé par les vrillettes*..." ironise Eric Le Corre, qui a subi 3 dégâts des eaux en 2013.

*vrillette : insecte xylophage dont les larves creusent le bois, dans les meubles ou les poutres.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
L'Eclipse : grève de la faim terminée pour Eric Le Corre à Cherbourg