En ce moment : THE SIGN - ACE OF BASE Ecouter la radio

En ce moment
abonnement

Le Havre. La colère s'exprime après le 49.3 sur la réforme des retraites

Mouvement social. Un rassemblement spontané composé de plusieurs centaines de personnes s'est tenu au Havre, jeudi 16 mars, pour dénoncer l'usage de l'article 49.3 par le gouvernement. À cette occasion un feu de pneus a endommagé les caténaires du tramway.

Le Havre. La colère s'exprime après le 49.3 sur la réforme des retraites
L'incendie sur les rails du tramway a rompu les caténaires.

La colère est aussi vive que les flammes : au Havre, jeudi 16 mars, le rassemblement spontané contre l'usage de l'article 49.3 sur la réforme des retraites a débuté par un incendie, place de l'hôtel de ville. Certains opposants ont mis feu à des pneus, sur les rails du tramway, ce qui a entraîné en quelques minutes la rupture des caténaires. D'autres ont préféré dire leur protestation en musique et en slogan. 

Comme beaucoup, Jean-Baptiste Le Cam, enseignant en lycée, dit son "sentiment de dégoût et de colère face à ce coup de force démocratique", même s'il se dit "déterminé à continuer la mobilisation". Parmi les participants, beaucoup comprennent que le mouvement se radicalise. "La violence du 49.3 s'exprime là. On monte crescendo, c'est logique", remarque Yann Rustin, retraité de chez Chevron présent sur les blocages de la zone industrielle depuis le 7 mars.

Certains ont opté pour une protestation plus festive, en chantant.

Une nouvelle journée de mobilisation est d'ores et déjà annoncée jeudi 23 mars par l'intersyndicale nationale. D'ici là, les actions coups de poing devraient se poursuivre.

Le sentiment des manifestants après le 49.3

Galerie photos
Newsletter
Restez informé ! Recevez des alertes pour être au courant de toutes les dernières actualités.
1 commentaire

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créez un compte pour pouvoir commenter cet article.

Avatar des commentaires sur La Manche libre
PL Il y a 1 ans

Situation malheureusement prévisible et inévitable devant un débat parlementaire escamoté, une concertation bidon qui a viré à la farce. Le mépris du corps social, des citoyens et de la représentation nationale finit toujours par des excès . Un rejet parlementaire est toujours préférable à l’anarchie et à une violence dont on ne peut jamais mesurer les limites .

En direct
Lire les journaux
Petites Annonces
Immobilier
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping...
Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) sur camping... Saint-Jacut-de-la-Mer (22750) 0€ Découvrir
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)...
Gouville-sur-Mer, côte ouest Manche (50)... Gouville-sur-Mer (50560) 275€ Découvrir
MAISON BREHAL
MAISON BREHAL Bréhal (50290) 400€ Découvrir
Maison meublée bail 1 an LOUVIGNY
Maison meublée bail 1 an LOUVIGNY Louvigny (14111) 2 000€ Découvrir
Automobile
Caravane GRUAU Tradition 40 CP
Caravane GRUAU Tradition 40 CP Rouen (76000) 2 500€ Découvrir
Renault Megane
Renault Megane Coutances (50200) 2 000€ Découvrir
Vends Mercedes Classe A
Vends Mercedes Classe A Argences (14370) 29 000€ Découvrir
Tiguan
Tiguan Hérouville-Saint-Clair (14200) 9 900€ Découvrir
Bonnes affaires
Meuble de cuisine
Meuble de cuisine Luc-sur-Mer (14530) 1 000€ Découvrir
salle à manger en merisier complete
salle à manger en merisier complete Luc-sur-Mer (14530) 1 200€ Découvrir
Lit clos breton
Lit clos breton Pleumeur-Bodou (22560) 750€ Découvrir
Vide maison
Vide maison Cauvicourt (14190) 0€ Découvrir
L'application mobile de Tendance Ouest
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
Votre horoscope du samedi 18 mai
Les jeux de Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
Le Havre. La colère s'exprime après le 49.3 sur la réforme des retraites