En ce moment : QUANDO QUANDO - THE AVENER Ecouter la radio

Alençon. La grogne des personnels après la fusion de deux lycées

À Alençon (Orne), la fusion des deux lycées Maréchal-Leclerc et Marguerite-de-Navarre à la rentrée de septembre 2019 suscite toujours la grogne des personnels. En ne participant pas au Conseil d'administration du nouvel établissement, ils espèrent que leur signal d'alarme sera entendu sur leur dégradation des conditions de travail.

Alençon. La grogne des personnels après la fusion de deux lycées
En 2018, le personnel du lycée Marguerite-de-Navarre à Alençon (Orne) s'était mobilisé contre la fusion (photo d'archives). - Eric Mas

Les deux lycées Maréchal-Leclerc et Marguerite-de-Navarre à Alençon (Orne) ont été fusionnés depuis la rentrée de septembre 2019, contre l'avis des personnels qui se sont mobilisés à plusieurs reprises contre ce projet. Un projet rejeté lors d'un vote en Conseil d'administration du lycée Marguerite-de-Navarre lors de l'année scolaire 2018-2019.

Pas de liste au Conseil d'administration

La fusion ayant malgré tout eu lieu "dans un contexte où les considérations budgétaires empiètent considérablement sur les conditions de mise en œuvre de nos préoccupations pédagogiques", expliquent les personnels d'enseignement et d'éducation, le 26 septembre 2019, lors d'une réunion syndicale, ils ont décidé de ne pas présenter de liste au Conseil d'administration. "C'est une première dans l'histoire des deux établissements", expliquent-ils, dénonçant "une indifférence à leur expertise" et "un Conseil d'administration où nous ne pouvons plus faire entendre notre voix".

"Fatigués et exaspérés"

Et de préciser, "la mise en œuvre des réformes du lycée imposées au forceps, qui engendre une dégradation des conditions de travail : toujours faire de plus en plus avec moins de moyens". Et d'espérer que "notre décision de ne pas participer au Conseil d'administration soit reçue comme un signal d'alarme de la dégradation de nos conditions de travail. Nous sommes exaspérés et fatigués de ne pas être entendus, d'être de moins en moins en capacité d'assurer un travail de qualité au service de nos élèves".

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Alençon. La grogne des personnels après la fusion de deux lycées