En ce moment : A LA VIE QU'ON MENE - JEREMY FREROT Ecouter la radio

Bande-dessinée. Rouen par cent chemins différents : une expérience en partage !

Le dessinateur et scénariste de Rouen (Seine-Maritime), Emmanuel Lemaire, parcoure sa ville d'Est en Ouest ! Sous son crayon dévoile la ville de Rouen telle qu'elle lui apparaît au quotidien.

Bande-dessinée. Rouen par cent chemins différents : une expérience en partage !
Le lecteur prend plaisir, à travers cette histoire, à retrouver les décors de son propre quotidien. Un Rouen croqué avec beaucoup de tendresse par l'auteur et un sacré coup de crayon !

Combattre la routine, telle est la corvée quotidienne de Manu, alias Emmanuel Lemaire, dont il témoigne dans cette bande dessinée qui vient tout juste de paraître aux éditions Warum. Le Rouennais Emmanuel Lemaire signe ici son second opus en tant que scénariste et dessinateur après Rotterdam publié en 2006 chez Delcourt.

Empruntant à nouveau la forme du récit autobiographique le Rouennais nous emmène dans son sillage à la redécouverte de notre ville animée par un toc qui l'empêche de prendre deux fois le même chemin pour se rendre de chez lui à son travail. De rencontres improbables en improbables ruses pour combattre la routine, ce nouvel opus séduit par son style enlevé, son degré de poésie et d'humour et l'amour qu'Emmanuel voue à sa ville.

Cent pour cent Rouen

Chaque chapitre de cet album nous invite à suivre les traces de Manu des abords de la Place Saint-Marc à la place de la Madeleine, mais le toc de Manu lui oblige à faire de nombreux détours ce qui permet au lecteur de redécouvrir Rouen (Seine-Maritime) par les yeux de l'artiste : "Rouen occupe une grande place dans ma vie, confie l'auteur, j'y ai suivi toute ma scolarité du collège à la fac et j'y vis et j'y travaille comme bibliothécaire".

Dans Rouen par cent chemins différents, l'auteur donne une image du Rouen de tous les jours : "Dessiner la ville au quotidien me permet de la voir évoluer. Même s'il ne m'a fallu qu'une année pour imaginer cette BD, il y a déjà des décors qui n'existent plus comme le tunnel piéton en bas du boulevard des Belges ou la place du Docteur Alfred Cerne". Une ville en perpétuelle mutation dont l'architecture interpelle Manu : "J'aime en particulier les quais de Seine, et je me balade avec plaisir dans certains quartiers comme la Croix-de-Pierre et Saint-Nicaise. Rouen a un riche passé et possède plusieurs strates d'architectures ; c'est cette superposition qui me fascine".

Fantaisie et autodérision

Si Emmanuel déteste la routine, dans cette BD écrite à la première personne, il force le trait. "Ce toc est avant tout une astuce pour raconter une histoire." C'est après une rupture sentimentale que son personnage le développe. Chaque chapitre se consacre à une journée nouvelle du réveil à l'arrivée au travail. Sur le trajet, en fonction de son état d'esprit, le personnage grandit parfois démesurément pour dominer la ville à la façon d'un géant, vogue littéralement sur un petit nuage ou doit se soumettre à des modes opératoires nouveaux s'il constate qu'il se retrouve par distraction piégée par son toc : petits sauts, parcours en zigzag, quelques roues suffiront alors à contrarier l'impression de routine.

Et parfois la routine est rompue grâce à l'intervention miraculeuse de quelques bonnes âmes : un sans domicile fixe bavard qui devient son confident, un collègue retraité aux paroles nébuleuses ou un ami libraire gentiment moqueur. "Certains des personnages secondaires sont inspirés de personnes réelles mais leur psychologie a été modifiée pour les besoins de l'histoire. Ils ont été surpris d'être cités mais je pense qu'ils ont finalement bien aimé leur rôle de composition."

Villes de cœur, cœur de villes

"Les villes me fascinent, les dessiner est un plaisir, confesse Emmanuel. Dans Rotterdam un séjour à fleur d'eau j'observe une ville qui se construit sous le niveau de la mer dans un monde où l'eau grignote les terres petit à petit. 70 % de cette mégalopole est potentiellement inondable ce qui ne l'empêche pas d'être le 3e port du monde. Cela illustre la grande fragilité du monde dans lequel nous vivons".

Dans Rouen par cent chemins, si l'auteur choisit comme sujet une personne qui cherche son chemin en évitant de prendre deux fois la même route, c'est pour le plaisir de dépeindre sa ville sous toutes ses coutures et ses planches sont le fruit de longues observations et d'une imprégnation du paysage urbain. "Le prochain album s'inspirera sans doute d'une ville qui comme Rouen et Rotterdam commence par 'RO'", annonce déjà l'artiste qui aime les gageures et tire toujours parti des contraintes qu'il s'impose. "J'aimerais continuer dans le même esprit graphique."

Pratique. Emmanuel Lemaire, Rouen par cent chemins différents, Warum, 16€

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Bande-dessinée. Rouen par cent chemins différents : une expérience en partage !