Patinage artistique synchronisé à Rouen : elle a mené les Jeanne d'Arc jusqu'à l'excellence

Patinage artistique synchronisé à Rouen : elle a mené les Jeanne d'Arc jusqu'à l'excellence

Anne-Sophie Druet Avisse, entraîoneur et manager du ROC sera à la tête de l'équipe des Jeanne d'Arc pour les championnats du monde de patinage artistique synchronisé en Croatie au mois de mars.

Le
Par : Pierre Durand-Gratian

Anne-Sophie Druet Avisse, entraîneur et manager du Rouen olympique club (ROC) en Seine-Maritime, est à l'origine de la création de l'équipe de patinage synchronisée, qu'elle emmène vers de nouveaux championnats du monde, en mars 2018, à Zagreb, en Croatie.

Elle a elle-même été patineuse professionnelle en couple. Anne-Sophie Druet Avisse sait, mieux que quiconque, à quel point ce sport est exigeant pour ceux qui veulent atteindre l'excellence. En 1995, elle passe ses diplômes pour devenir entraîneur et rejoint Rouen (Seine-Maritime) où il lui est demandé de développer la danse sur glace.

De futurs champions

Elle entraînera notamment Nathalie Péchalat, double championne d'Europe et quintuple championne de France avec Fabian Bourzat. Puis, en 1999, elle se lance dans la création d'une équipe de patinage artistique synchronisé : les Jeanne d'Arc. "J'avais découvert la discipline à mes 30 ans, je l'ai pratiquée deux saisons à Louviers. J'ai adoré car c'est vraiment un sport d'équipe, avec toutes les valeurs que cela véhicule : partage, échange, solidarité, entraide et respect", explique-t-elle.

En moins de 20 ans, la professionnelle a hissé les Jeanne d'Arc au plus haut niveau. Et il y avait tout à faire. "En France, pour le patinage, il faut travailler avec l'éducation nationale". Anne-Sophie a donc passé des partenariats avec les écoles, pour des classes à horaires aménagées… Elle a sensibilisé les élus, les médias, trouvé des sponsors, en tant qu'entraîneur et manager sportive, avec brio, jusqu'à l'épuisement.

"Je déteste que l'on gâche le talent"

"Je suis tombée malade en 2011 et je me suis remise en question, j'ai changé mes habitudes. C'est un métier extrêmement exigeant", raconte-t-elle. Les entraînements se font très tôt le matin, avant la classe. Et les journées se terminent très tard le soir. Mais la passion la pousse toujours plus loin, avec les juniors, de 13 ans et demi à 18 ans, sur lesquels elle se concentre exclusivement, "parce que j'adore détecter et former", dit-elle. Au bord de la glace, Anne-Sophie est parfois dure, rigoureuse, "parce que je déteste que l'on gâche le talent et que l'on perde du temps", justifie-t-elle. "Mais on se laisse évidemment des moments de décompressions, nous sommes comme une deuxième famille."

La méthode paie, puisque les Jeanne d'Arc se sont qualifiées à Berlin pour les prochains championnats du monde, qui auront lieu les 16 et 17 mars 2018, à Zagreb en Croatie. La French Cup, à Rouen, fera office de grande répétition générale, les 2 et 3 février 2018.


1234
Votez pour votre groupe préféré Papillons de Nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques