En ce moment : MON COEUR - IZIA Ecouter la radio

Migrants de Calais dans la Manche : la colère des habitants de La Chapelle-sur-Vire [VIDEOS]

Tendance Ouest a révélé l'information selon laquelle la petite commune de Troisgots (Manche), 300 âmes, s'apprête à accueillir 60 migrants de la jungle de Calais. Des habitants se sont rassemblés, vendredi 14 octobre 2016, pour dire "Non aux migrants". Le maire de la commune, Jacqueline Legrand, est venue à leur rencontre. Regardez.

Migrants de Calais dans la Manche : la colère des habitants de La Chapelle-sur-Vire [VIDEOS]
L'Institut Medico Éducatif de La Chapelle-sur-Vire (Manche) - Vendredi 14 octobre 2016 - Jean-Baptiste Bancaud

Ce vendredi 14 octobre 2016 au matin, Jacqueline Legrand est sonnée. Maire de la commune de Troisgots (Manche), elle est engagée dans la municipalité depuis plus de 25 ans. Mercredi 12 octobre 2016, soit deux jours plus tôt, le préfet de la Manche, Jacques Witkowski, l'a informée que 60 migrants issus du démantèlement de la jungle de Calais allaient être hébergés à La Chapelle-sur-Vire, un hameau de sa commune, dans quelques jours. Elle doit faire face à la colère et aux questions de ses administrés.

Des habitants en quête d'informations

Lorsque Tendance Ouest arrive à Troisgots, le matin du vendredi 14 octobre 2016, la portière de la voiture est à peine ouverte que les questions des habitants fusent : "Avez-vous des informations ?"

À 12h00, une vingtaine d'habitants du village sont réunis devant les locaux de l'ancien Institut médico-éducatif de La Chapelle-sur-Vire, à Troisgots (Manche), et qui devrait dans les prochains jours servir de Centre d'accueil et d'orientation pour 60 migrants issus du démantèlement de la Jungle de Calais (Pas-de-Calais).

Le Maire à la rencontre des habitants

Les habitants de Troisgots (Manche) se posent beaucoup de questions. L'absence de réponses attise leur colère. À la mi-journée, le maire de Troisgots, Jacqueline Legrand, est venue à leur rencontre, avec très peu d'informations.

Blocage de l'Institut

Un conseil municipal était programmé de longue date à 20h00, ce vendredi 14 octobre 2016. Les habitants seront présents. Ils prévoient de bloquer les entrées de l'Institut médico-éducatif de La Chapelle-sur-Vire (Manche) si le préfet ne revient pas sur sa décision.
La tension est palpable dans cette petite commune d'habitude si apaisée, au milieu de la nature.

 

A LIRE AUSSI.

 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
5 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
max 14/10/2016 - 18h51
Signaler ce commentaire

merci les élus

Les commentaires sur Tendance Ouest
Franzy 15/10/2016 - 10h51
Signaler ce commentaire

Allez présente toi max, c'est ça la démocratie...

Les commentaires sur Tendance Ouest
Maxime 15/10/2016 - 17h09
Signaler ce commentaire

Merci les politiciens français et européens qui déplacent le problème faute de le résoudre là où il se crée !
Halte à la complicité de déportation !

Les commentaires sur Tendance Ouest
Lefebvre 15/10/2016 - 18h42
Signaler ce commentaire

As t on demande leur avis aux Calaisiens ?

Les commentaires sur Tendance Ouest
topi 15/10/2016 - 22h26
Signaler ce commentaire

Les citoyens abandonnés par leur Etat et leur justice.

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Migrants de Calais dans la Manche : la colère des habitants de La Chapelle-sur-Vire [VIDEOS]