En ce moment : SENSUALITE - AXELLE RED Ecouter la radio

Contre la loi Travail, grèves et blocages en Normandie : les perturbations en direct

Mercredi 25 mai 2016, la mobilisation des opposants à la loi Travail ne faiblit pas. Les blocages et les grèves se poursuivent dans les raffineries et dépôts pétroliers, faisant craindre toujours plus une pénurie de carburant, et des menaces pèsent sur l'industrie nucléaire. Les perturbations en Normandie.

Contre la loi Travail, grèves et blocages en Normandie : les perturbations en direct
De nombreuses perturbations sont attendues en Normandie à cause des blocages et des grèves - AFP (illustration)

Le mouvement contre la loi Travail ne semble plus en finir. Mercredi 25 mai 2016, les perturbations sont encore nombreuses dans tout le pays. Sur les huit raffineries que compte l'Hexagone, six tournent au ralenti ou sont à l'arrêt. De nombreux dépôts pétroliers sont également bloqués. La crainte d'une pénurie de carburant plane sur l'économie française. 

Cette crise du carburant a créer des situations, en Normandie, qui ont nécésité l'intervention des forces de l'ordre. Trois personnes ont été contrôlées par la police, elles avaient tenté de repartir avec 108 litres de carburant dans le Calvados. Une altercation a eu lieu entre un pompiste et un usager.

Les syndicats de l'industrie énergétique menacent à leur tour faire grève dans les centrales nucléaires lors de la huitième journée de mobilisation. Les salariés du site de Nogent-sur-Seine (Aube) ont voté la grève, mardi 24 mai. Elle sera à l'arrêt jeudi. La Normandie compte pour sa part trois centrales nucléaires : une à Flamanville (Manche), et deux en Seine-Maritime (Paluel et Penly).

A la SNCF, la CGT-Cheminots et SUD-Rail appellent, pour la cinquième fois, à débrayer mercredi 25 et jeudi 26 mai. De nombreuses perturbations sont attendues en Normandie. 

LA SITUATION EN DIRECT

18h15. Fin de la grève à ExxonMobil, près du Havre

Les salariés de la raffinerie ExxonMobil de Notre-Dame-de-Gravenchon, près du Havre, ont décidé de lever la grève. D'après nos confrères de Paris Normandie, Force Ouvrière se dit "consciente du manque de mobilisation" sur la plate-forme pétrolière. La CGT a emboîté le pas. 

17h45. Des mesures d'exception

Face à un mouvement qui se durcit mercredi contre la loi Travail et au risque de paralysie du pays, l'Etat se montre intransigeant, recourant à des mesures exceptionnelles comme des ponctions dans les réserves stratégiques de carburant et des interventions musclées pour débloquer des dépôts.

Photo : AFP

17h30. Dans la Manche, 36 stations en rutpure de stock total

17h. Préavis de grève déposé à la centrale nucléaire de Flamanville

La CGT a déposé un préavis de grève au sein de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche). Un filtrage du personnel est prévu, mais pas d'interruption de la production.

15h. Pas de retrait de la loi Travail, d'après le Premier ministre

"Il n'y aura ni retrait du texte, ni remise en cause de l'article 2 car c'est le cœur de la philosophie du texte", a déclaré Manuel Valls, cet après-midi, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. 

14h. En Seine-Maritime : 27% des stations-service en rupture

La Préfecture de Seine-Maritime a fait le point sur la situation des stations-services à midi. 27% des stations-service du département sont en rupture, malgré un approvisionnement de 16 millions de litres. Le Havre (Seine-Maritime) est particulièrement en difficulté.

13h. "Tout sera mis en oeuvre pour assurer l'approvisionnement", souligne François Hollande

François Hollande a souligné lors du Conseil des ministres, que "tout serait mis en oeuvre pour assurer l'approvisionnement (de carburant) aux Français et à l'économie", d'une manière "déterminée et sereine", selon des propos rapportés par le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

"Onze dépôts ont été libérés", a par ailleurs indiqué M. Le Foll. Les forces de l'ordre ont mené plusieurs opérations pour disperser des manifestants bloquant des dépôts de carburant, notamment à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) mardi et à Douchy-les-Mines (Nord) mercredi.

12h30. Le gouvernement puise dans ses réserves de carburant

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a confirmé mercredi que le gouvernement avait puisé dans ses réserves stratégiques de produits pétroliers et a précisé que l'équivalent de trois jours de stocks sur 115 disponibles avaient été utilisés jusqu'à présent.

Ces ponctions "permettaient de répondre plus rapidement aux objectifs de livraison de telle ou telle région parce que ces stocks sont disséminés sur l'ensemble du territoire et quand nous avons été confrontés à des dépôts qui ont été bloqués (...) nous avons utilisé ces stocks d'une manière qui reste relativement marginale", a-t-il déclaré à la sortie du conseil des ministres.

11h30. Un tiers des stations-service du pays sont en rupture partiel ou total de carburant

D'après France Info, qui a interrogé Pierre Auclair, le co-fondateur de l'application mobile "Essence", sur les 12.000 stations-service du territoire, "aujourd'hui, on a 4026 stations peu ou prou en pénurie de carburant". "C'est très compliqué dans l'Ouest, ça se densifie en région parisienne et toute la vallée du Rhône jusqu'au bassin méditerranéen est touchée. Il n'y a guère que l'Est et le Centre qui ne sont pas touchés". 

10h45. Dans le Calvados, 23 stations en rupture de stock total

Dans l’attente d’un réapprovisionnement des stations-service du ?‎Calvados?, "la vente de carburant a été limitée à 20€ par plein tant pour les véhicules légers que pour les poids-lourds", indique la préfecture, qui précise que la situation s’améliore, aujourd'hui. Sur les 150 stations-service du département : 

  • 23 sont en rupture totale ;
  • 36 sont en rupture de SP95 ;
  • 40 sont en rupture de SP98 ;
  • 40 sont en rupture de GO ;
  • 30 stations avec pompes sont réservées aux services prioritaires (secours, sécurité, énergie). 

La carte actualisée en temps réel par les autorités du Calvados. Agrandissez la carte et cliquez sur les icônes pour avoir plus d'information :

 10h15. La France a commencé à utiliser les stocks de carburant

D'après Francis Duseux, président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip), la France a commencé "depuis deux jours" à puiser dans ses réserves stratégiques de produits pétroliers. 

9h45. Le blocage sur le pont de Normandie levé

8h30. Le pont de Normandie bloqué par des manifestants

Le pont de Normandie, qui relie le Calvados à la Seine-Maritime est bloqué depuis 7h. La circulation dans le sens Le Havre-Honfleur est totalement fermée. L'action est menée par la CGT.  

7h30. Dans la Manche, la situation du carburant se stabiliserait

La préfecture de la Manche a annoncé une fin des limitations pour se ravitailler en carburant à compter du mercredi 25 mai, d'après nos confrères de la Manche Libre

7h. La grève à la raffinerie d'ExxonMobil et à la CIM se poursuit

Malgré la présence d'opposants à la grève, hier, devant la raffinerie d'ExxonMobil de Notre-Dame-de-Gravenchon, près du havre (Seine-Maritime), la grève se poursuit. Sur les 1100 salariés, seuls quelques dizaines auraient débrayé. 

La Compagnie industrielle maritime, qui exploite les terminaux pétroliers du Havre et d'Antifer (près d'Etretat), est lui aussi en grève. Avec ses deux terminaux, elle alimente en brut importé les deux grosses raffineries havraises, ExxonMobil, mais aussi la plate-forme Total de Gonfreville-l'Orcher qui, elle, est à l'arrêt, depuis la semaine dernière, du fait du mouvement social contre la loi travail.

"J'ai eu ce matin le directeur de la CIM au téléphone. Il y a un consensus (entre direction et syndicat, ndlr) pour une grève jusqu'à vendredi midi", a indiqué Mme Klein. "La CIM est d'intérêt vital puisqu'elle fournit les aéroports de Roissy et d'Orly, donc l'Etat ne peut pas laisser s'interrompre ni la CIM, ni Exxon, a déclaré la préfète, dans la matinée. Les aéroports de Roissy et d'Orly ont trente jours devant eux de kérosène. En tout cas, la CIM continuera de tourner par tous les moyens que l'on pourra envisager."

6h30. Grosse pagaille à la SNCF

De nombreuses perturbations sont attendues sur les rails de Normandie. 

  • Prévisions TGV Le Havre-Marseille pour le 26 mai : le TGV assurera uniquement la liaison Rouen-Marseille, Aller/Retour, et ne desservira donc pas Le Havre.
  • Prévisions des circulations Intercités pour le 26 maiPrévisions des circulations TER pour le 26 mai : une circulation sur deux (en moyenne) sera assurée.
    • Paris – Rouen – Le Havre : 6 trains sur 10.
    • Paris – Caen – Cherbourg : 6 trains sur 10.
    • Paris – Granville : 4 trains sur 10.

La SNCF invite les voyageurs qui le peuvent à "annuler ou à reporter leurs déplacements".

6h. Un dépôt de carburant débloqué par les forces de l'ordre

Le dépôt de carburants de Douchy-les-Mines (Nord), dont l'accès était occupé depuis jeudi dernier par des syndicalistes opposés à la loi sur le droit du travail, a été dégagé mercredi à l'aube par les forces de l'ordre.

Photo : AFP

 

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
1 commentaires

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

Les commentaires sur Tendance Ouest
Mathan 25/05/2016 - 15h44
Signaler ce commentaire

Station service CARREFOUR CONTACT en cours de livraison à 14h 30 à Tilly sur Seulles 14250

En direct
Lire les journaux
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Contre la loi Travail, grèves et blocages en Normandie : les perturbations en direct