En ce moment : ORDINAIRE - CHARLIE Ecouter la radio

Division d'Honneur : Courseulles freine les PTT Caen

Après une trève de plus de trois semaines selon les matchs de Coupe qui se sont joués, les équipes de la région retrouvaient les terrains en championnat ce week-end des samedi 10 et dimanche 11 janvier.

Division d'Honneur : Courseulles freine les PTT Caen
Par ses dribbles et son activité, Danny Lemarchand a donné du travail au milieu aux coéquipiers de Romain Hirèche

En Division d'Honneur, trois matchs ont été reportés à Dives, Alençon et Tourlaville, tronquant la journée. L'ASPTT Caen, accroché par Courseulles (1-1), reste leader invaincu, mais avec deux matchs en plus que son dauphin divais, à l'heure où la phase aller se clôture.

Laurent Dufour avait raison de se méfier de ce déplacement à Courseulles. Historiquement souvent en difficulté face à cette formation, son équipe a fait face à de solides courseullais, et a finalement décrochée un nul logique sur la physionomie du match.

Sur une pelouse lourde mais finalement pas catastrophique, le match fût âpre, engagé au milieu de terrain. Peu d'occasions en première période, mais du rythme initié par les postiers qui cherchent à prendre le jeu en mains face au bloc courseullais qui explose vite vers l'avant. Au quart d'heure de jeu, ce sont les hommes de Sébastien Mazure qui ouvrent le score sur une percée de Danny Lemarchand qui déséquilibre la défense adverse, avant de créer le décalage pour Romain Lescalier qui ajuste bien Pannier (1-0, 14'). Pas sonnés, les PTT repartent de l'avant et se créent des opportunités. Après un corner mal renvoyé, Clément Merlino récupère et crochète, il est déséquilibré et obtient le pénalty. Voulant se faire justice lui-même, l'ancien joueur de Bayeux manque son duel avec Monard qui s'interpose en deux fois.

De retour aux vestiaires avec un but de retard, les postiers démarrent néanmoins le second acte pied au plancher. A peine deux minutes après le coup de sifflet, Merlino se rattrape de son pénalty manqué en marquant de près suite à un coup-franc mal renvoyé par l'arrière garde maritime (1-1, 47'). Le match devient alors de plus en plus accroché, et, à l'heure de jeu, les contacts répétés mènent l'arbitre de la rencontre à exclure à une minute d'intervalle Léo Hamel et Clément Petiton, chacun pour un second avertissement. A dix contre dix, les espaces sont alors plus grands et sur corner, Teddy Gervais voit sa tête frapper la base du poteau de Monard, tout heureux de retrouver le ballon dans ses gants (70').

Cependant, le RSGC finit mieux la rencontre. Pierleoni, bien lancé dans l'intervalle, élimine Pannier avant de placé son ballon à côté alors que le but était vide, sans doute gêné par le très bon retour de Pierre Sorin (84').

Les deux formations se quittent sur un score de parité équitable. "On aurait pu gagner à peu de choses près, notamment sur la dernière occasion. Mais le nul est logique, c'est un bon résultat pour nous face au leader et à une belle équipe" résume Clément Saint-Clair, le capitaine courseullais. La hargne de son équipe a su résister au jeu rapide des PTT qui pourront quand même regretter le penalty raté. Toutefois, les caennais ramènent deux points de ce périlleux déplacement et restent invaincus.

Ouistreham stoppe l'hémorragie, pas Hérouville

En recevant Cherbourg, premier non-relégable, Ouistreham avait l'occasion de se relancer en cette nouvelle année. Les coéquipiers de Thibaut Bisson, défenseur-buteur, ne sont pas parvenus à se défaire de cherbourgeois pourtant peu inquiétants. Une nouvelle fois menés dés la première période, les protégés d'Olivier Joba auraient mérité d'arracher la victoire, avec notamment une occasion en or manquée par Julien Copin qui bute sur le portier manchot dans les derniers

instants de la rencontre. Toujours avant-derniers avec une seule victoire, l'AJSO devra aligner une véritable série pour s'en sortir. La détermination et la vaillance montrées lors de ce match, ainsi que les progrès dans le jeu donnent quelques motifs d'espoirs.

En DSR, il s'agissait de matchs en retard qui se déroulaient ce week-end. L'Avant-Garde Caennaise, dont le match à Lisieux avait été arrêté au mois de décembre à cause d'un épais brouillard alors qu'elle menait 1-2, a donc dû rejouer le match. Julien Le Pen et ses joueurs ont été défaits 2-0 et restent calés en milieu de tableau du championnat.

Dur pour Hérouville en CFA 2
De son côté, Hérouville ne finit pas de chuter. Orphelin de Nabil et Samir Alla, partis rejoindre l'équipe de futsal, le SCH a une nouvelle fois perdu, sur son terrain, face à la réserve du Stade Rennais (0-2). La situation en CFA2 semble extrêmement délicate à sauver pour Eric Fouda, le technicien hérouvillais.

La réserve malherbiste n'a guère fait mieux ce dimanche et ne redore pas les résultats du club. Battus par Boulogne-Billancourt sur son synthétique de Venoix (0-1) sur un pénalty suite à une main de Raineau, les caennais voient la zone rouge se rapprocher à grandes enjambées. Pourtant, Grégory Proment avait à sa disposition pas moins de sept joueurs du groupe professionnel dans son onze de départ... Inquiétant.

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Division d'Honneur : Courseulles freine les PTT Caen