En ce moment : PS_JE TAIME - CHRISTOPHE WILLEM Ecouter la radio

Sans eux, pas de fêtes de fin d'année

Les courses de Noël s’enchaînent, les commandes chez les commerçants vont bon train. Tous, nous espérons que celles-ci seront honorées et que nous récupérerons des produits ultra frais pour nos fêtes de fin d’année. Nous oublions souvent que, si nos fêtes de fin d’année sont toujours une réussite, c’est grâce à l’investissement de nombre d’acteurs. Ma Boulangerie, située rue Armand Carrel à Rouen, a préparé les fêtes sans relâche pendant plusieurs jours.

Sans eux, pas de fêtes de fin d'année

En plus de tous les produits disponibles toute l’année, Christophe Cressent, meilleur ouvrier de France, et son équipe, ont travaillé d’arrache-pied pour proposer aux clients des produits typiques. “Nous avons créé trois bûches différentes”, explique le boulanger-pâtissier.  “Comme un mars” est riche en caramel au beurre salé. Déjà testée l’année dernière, la bûche a fait ses preuves et a eu la chance d’être reconduite aux côtés des petites nouvelles.


Si Ma Boulangerie sera fermée le 25 décembre et le 1er janvier, elle sera ouverte le 24 et le 31 de 7 h à 19 h. “Notre organisation consiste à être très réactif et à prendre les commandes jusqu’au dernier moment”, précise le boulanger. Et de la réactivité, l’équipe n’en manquera sûrement pas. De l’autre côté de la ville, Antoine Fauquembergue, gérant de la société Aux Gourmets d’Italie, propose une gamme élargie de produits transalpins à ses clients.


Le mois de décembre, notre chiffre d’affaires augmente de 20 %”, avoue le gérant de la boutique qui fermera ses portes aux alentours de 19 h 30 le 24 décembre afin de laisser à Antoine et son épouse le temps d’aller rencontrer les enfants qui recevront des ours en peluche achetés par leurs soins. 


Car depuis qu’il a repris en 2013 les Gourmets d’Italie, Antoine poursuit le travail entrepris par ses prédécesseurs. “Participer au Réveillon solidaire organisé pour les personnes démunies fait partie de l’historique de la boutique”, confie-t-il. C’est ainsi que chaque année, les Gourmets d’Italie offre des cadeaux pour les enfants participant à ce réveillon. Si cette opération a un coût, ce n’est pas l’essentiel. “Nous avons la chance d’avoir une entreprise qui fonctionne, c’est normal de faire profiter ceux qui en ont besoin”.


Offrir du temps et de l’argent, voilà un geste solidaire, qui permettra à une centaine d’enfants de recevoir un cadeau le soir de Noël, qui leur sera peut-être remis par Jacques Delage, bénévole du Secours populaire, qui participe pour la deuxième fois à ce Réveillon solidaire. “Je sais que pour les personnes seules, Noël est une période difficile et c’est presque une obligation pour moi de m’occuper de ceux qui n’ont pas eu de bol, raconte Jacques, qui s’investit beaucoup dans le bénévolat depuis qu’il est à la retraite. J’ai la chance d’avoir plein d’autres occasions pour faire la fête. Pour certains, c’est l’unique occasion”. 


Sans lui et sans eux, aucun de nous ne pourrait célébrer la fin d’année entouré. Un investissement primordial, pour que tous, nous passions de bonnes fêtes.   

Recevez l'essentiel de l'actualité chaque jour par email
Pour aller plus loin
Réagir à cet article

L'espace des commentaires est ouvert aux inscrits.
Connectez-vous ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.

En direct
Lire les journaux
Présidentielle et législatives : le direct
Inscrivez vous à la newsletter
La météo avec Tendance Ouest
Les pronostics avec Tendance Ouest
L'horoscope de Tendance Ouest
Les jeux de Tendance Ouest
Les petites annonces avec Tendance Ouest
L'emploi avec Tendance Ouest
Films et horaires dans vos cinémas en Normandie
L'agenda des sorties de Tendance Ouest
Les concerts avec Tendance Ouest
Les replays de Tendance Ouest
L'application mobile de Tendance Ouest
Sans eux, pas de fêtes de fin d'année