Trains : les usagers de Normandie font la grève de présentation des billets

Trains : les usagers de Normandie font la grève de présentation des billets

Les usagers appellent à avoir un titre de transport réglementaire mais à ne pas le présenter aux contrôleurs.

Le
Par : Célia Caradec

Ils payent leur billet de train, mais n'obtiennent pas le service qu'ils attendent en retour : les usagers de la SNCF, en Normandie, ont donc décidé de faire la grève de présentation du billet, depuis jeudi 12 avril 2018.

Ils veulent des indemnisations pour les retards, le remboursement des jours de grève, des trains à l'heure, des gares et des contrôleurs sur leur ligne… Autant de revendications portées par une vingtaine d'associations en France, regroupées au sein de la Coordination Nationale des Collectifs et Associations des Usagers du Train. On y retrouve des associations normandes, comme l'Union des usagers du Paris Caen Cherbourg (UDUPC) ou les usagers du Paris-Granville.

Un billet factice pour le contrôleur

Depuis le jeudi 12 avril 2018, ils appellent à la grève de présentation du billet. "Le but n'est pas de pousser les gens à faire de la fraude" rassure Nicole Grof, présidente de l'UDUPC. Les passagers ont bien un titre de transport en règle, mais ne le présentent pas au contrôleur… Au lieu de ça, ils tendent un billet factice qui résume leurs revendications.

"L'une des premières, c'est d'avoir des certitudes quant au remboursement des billets ou des abonnements quand il y a des jours de grève. Habituellement, il y a peu d'indemnisation pour les abonnements, quand il y a des problèmes, c'est 5 euros et c'est tout", poursuit la présidente, qui souligne que le mouvement de grève des cheminots doit s'étendre jusqu'en juin. "Nous voudrions être remboursés au fur et à mesure, car s'il faut attendre fin juin, on va devoir avancer l'argent pendant ce temps-là..." Une pétition en ligne compte aujourd'hui plus de 30.000 signatures, à ce sujet.

Les retards s'accumulent

L'association a rencontré le directeur des lignes normandes récemment. "On lui a fait comprendre que les 15% de réduction attribués pour la neige étaient insuffisants, alors qu'en janvier, février et mars on accumule 300 heures de retard". Pour le mois de mai, les usagers ont obtenu une réduction de 50% sur les abonnements.

AUDIO - Nicole Grof, présidente de l'UDUPC, invitée de la rédaction de Tendance Ouest


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques