Cinéma : le festival "À l'Est du nouveau" de Rouen s'étoffe

Cinéma : le festival "À l'Est du nouveau" de Rouen s'étoffe

Pour sa soirée d'ouverture le 6 février, le festival présente un film géorgien: A scary mother

Le
Par : Elodie Laval

Le festival de cinéma rouennais spécialisé en cinéma de l'Europe de l'Est et centrale s'ouvre à l'Amérique du Sud: une programmation éclectique et originale à découvrir à Rouen, Mont-Saint-Aignan et au Havre (Seine-Maritime) du 2 au 11 février 2018.

Le festival est aujourd'hui un évènement cinématographique incontournable de Rouen (Seine-Maritime). Du 2 au 11 février, il présente 40 films issus d'Europe de l'Est et centrale et enrichit sa programmation de films en lien avec l'Amérique du Sud.

Promouvoir le cinéma de l'Est

Créé à l'initiative de David Duponchel, alors étudiant à l'école de cinéma de Prague en 2006, le festival qui fête sa 13e édition a été conçu afin de promouvoir le cinéma des pays de l'Est : Pologne, Bulgarie ou Roumanie, des productions trop peu diffusées en France. "C'est encore aujourd'hui le seul festival spécialisé Europe centrale et Europe de l'Est en France, s'enorgueillit David, même si quelques-uns des festivals de cinéma français ont maintenant une section pays de l'Est comme celui d'Arras. J'ai souhaité implanter ce cinéma à Rouen car j'avais envie de partager ma passion et ma curiosité avec ma ville natale. C'est bien sûr une niche particulière : le cinéma géorgien est très intelligent, le cinéma polonais est en train d'évoluer vers une industrie, les cinéastes hongrois sont sans compromis et le cinéma autrichien est très expérimental. J'avais envie de faire découvrir tout cela au grand public".

Des films triés sur le volet

Le festival bénéficie aujourd'hui d'une bonne réputation. "Désormais, les réalisateurs nous font eux-mêmes beaucoup de propositions en nous envoyant leurs créations sur une plateforme. Mais je continue à prospecter en participant aux grands festivals européens", nous confie David Duponchel qui revient tout juste du festival de Trieste. D'une année sur l'autre, le festival fait découvrir à son public des nouveautés : "Ces films sont souvent inédits en France, la plupart n'ont pas trouvé de réseau de diffusion. Tous les films présentés sont sortis en 2017. Notre programmation est très éclectique. Nous faisons notre choix en fonction de leur caractère novateur, de la qualité de l'image et de la pertinence du scénario mais nous avons aussi des réalisateurs fétiches dont nous suivons le travail d'une édition à l'autre comme Benedek Flieghauf ou Vaclav Kadrinka". Parmi la centaine de films reçue sur plateforme, les programmateurs ont dû faire une sélection drastique pour n'en retenir qu'une quarantaine.

D'est en ouest

Le festival rouennais de cinéma A l'est du nouveau a essaimé depuis plusieurs années en Argentine (en 2013) au Pérou (en 2009) et prévoit également de s'implanter en Colombie prochainement. Si la programmation de chaque festival est indépendante, le festival rouennais fait cependant l'écho de cette ouverture. "Nous avons ouvert une nouvelle section baptisée A l'est dans le monde pour diversifier notre approche, explique David, ce sont soit des films français en lien avec l'Argentine soit des films argentins en lien avec le cinéma d'Europe de l'Est : nous cherchons à établir des connexions entre ces deux univers et à ouvrir le festival à d'autres cultures".

Pratique. Du vendredi 2 au dimanche 11 février. À l'Ariel Mont-Saint-Aignan, Kinepolis et Omnia à Rouen, au CHU à Rouen et au Sirius au Havre. Tarifs 4 à 6€. www.alest.org


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques