Les syndicats de policiers sceptiques après la visite de Gérard Collomb à Rouen

Les syndicats de policiers sceptiques après la visite de Gérard Collomb à Rouen

Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, s'est rendu à Rouen mercredi 10 janvier 2018 pour adresser ses voeux à la police nationale.

Le
Par : Amaury Tremblay

Avec la venue mercredi 10 janvier 2018 du ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, à Rouen (Seine-Maritime), les représentants des syndicats de police attendaient plus d'annonces et de mesures concrètes pour améliorer le quotidien et la sécurité des agents.

"On sent un ministre de l'Intérieur pleinement impliqué", réagit Daniel Chomette secrétaire général délégué du syndicat Unité SGP police FO après la visite, mercredi 10 janvier 2018, du ministre Gérard Collomb à Rouen (Seine-Maritime). Tout en nuançant rapidement ses propos : "on reste un peu sur notre faim dans la mesure où on attendait des annonces assez concrètes dans les rangs des policiers".

    • Lire aussi : Rouen : le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb présente ses vœux à la police

Daniel Chomette souhaitait notamment des précisions sur la mise en place de la Police de sécurité du quotidien qui a été évoquée par le ministre, en dévoilant quelques résultats du questionnaire qui a été soumis fin 2017 aux forces de l'ordre. "On en est encore qu'à l'état de concept", réagit aussi Karim Bennacer, secrétaire régional du syndicat Alliance police nationale. "Ce que nous refusons c'est que ça ne se transforme pas en police de proximité car on a vu que les résultats ne sont pas probants."

Condamner les agresseurs

Le syndicat Unité SGP police FO espérait aussi des annonces quant aux horaires de travail des policiers. "Avec un cycle plus adapté qui concilie à la fois le service public de police et le bien-être des policiers", réclame Daniel Chomette. "Mes collègues en police secours bénéficient d'un seul week-end sur six pour se ressourcer en famille alors qu'ils prennent dans la figure toute la misère de notre société."

    • Écoutez le reportage lors de la venue du ministre :

Karim Bennacer, secrétaire régional du syndicat Alliance police nationale, demande aussi que "des peines fermes soient prononcées à l'encontre des auteurs d'agressions contre les policiers et qu'il n'y ait pas de possibilité d'aménagement de peine". "Il y a plein de bonnes intentions, mais il faut qu'un signal fort soit donné", poursuit Karim Bennacer. De son côté, Daniel Chomette attendait aussi "des paroles plus fortes du ministre" pour dénoncer ces agressions.

En 2017, plus de 11 000 policiers, et 1 200 adjoints de sécurité, ont ainsi été blessés dans l'exercice de leurs fonctions.

    • Regardez le discours de Gérard Collomb à Rouen :


1234
Tendance Live Anova Alençon
Inscrivez-vous et tentez de monter sur la scène Papillons de nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques