Les nageurs-sauveteurs SNSM dans le Calvados : de la formation au sauvetage [DOSSIER]

Les nageurs-sauveteurs SNSM dans le Calvados : de la formation au sauvetage [DOSSIER]

Les futurs nageurs-sauveteurs SNSM sont prêts pour surveiller les plages normandes à partir du 15 juin 2017.

Le
Par : Margaux Rousset

Les futurs nageurs-sauveteurs SNSM de Caen-Ouistreham étaient en stage sur la plage de Cabourg (Calvados) du 25 au 28 mai 2017 pour finaliser leur formation et être apte à surveiller les plages normandes pour l'ouverture de la saison estivale à partir du 15 juin 2017.

Sur la plage de Cabourg (Calvados), douze futurs nageurs-sauveteurs SNSM sortent un grand zodiac gonflable de l'eau. Ils viennent de terminer un de leurs nombreux exercices de secourisme en conditions réelles. Entre le 25 et le 28 mai, ces futurs sauveteurs en mer ont réalisé trois jours de stage pour finaliser leur formation initiale et obtenir leur diplôme pour surveiller les plages normandes et françaises durant tout l'été.

Expérience sportive et motivation

Tous les ans, le Centre de formation et d'intervention (CFI) de Caen-Ouistreham forme 15 nouveaux nageurs-sauveteurs entre 18 et 68 ans. "Ils rejoignent les anciens qui, eux, font une matinée de recyclage de leurs acquis", explique Jean Coatrieux, le directeur du CFI. Au total le centre de formation compte une centaine de sauveteurs en mer dont 20 % de femmes. Parmi eux Mika, 31 ans. Ce Caennais est inscrit au CFI Caen-Ouistreham depuis le début de l'année. Pas découragé par l'intensité physique des exercices, bien au contraire, il recommande cette formation. "C'est très bien sur le plan physique bien sûr mais on apprend aussi de bonnes valeurs et plein de choses sur le monde maritime". Toute l'année, durant les 300 heures de formation, les futurs nageurs-sauveteurs ont trois entraînements sportifs par semaine, du renforcement musculaire, des cours de secourisme sur terre et en mer mais également des cours de mécanique pour apprendre à réparer leurs zodiacs. "Il faut qu'ils soient au top parce que pour intervenir ils n'ont que trois minutes maximum", précise Jean Coatrieux. 

Des sauveteurs, pas des magiciens

"Ils sont vraiment plongés en condition réelle", continue-t-il. Simulation de noyade, secourisme en mer mais également gestion de jambes cassées et autres insolations sont leur lot quotidien pendant l'été. "Leur rôle premier c'est la prévention. Ils passent leur temps à dire aux gens de faire attention à leur exposition, de ne pas aller se baigner après manger. Après ce sont des sauveteurs, pas des magiciens". L'année dernière les nageurs-sauveteurs SNSM ont réalisé 1 200 interventions sur les plages normandes en deux mois, "principalement de la bobologie". La SNSM est présente sur 22 plages du Calvados, "au minimum il y a 4 sauveteurs, huit au maximum".  Ils seront présents à leur poste de secours dès le 15 juin sur la plage d'Houlgate pour l'ouverture de la saison estivale.

Galerie photos


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques