Législatives 2017, enjeux dans l'Orne

Législatives 2017, enjeux dans l'Orne

Doit-on s'attendre à des bouleversements lors des élections législatives 2017 dans l'Orne?

Le
Par : Eric Mas

Les élections législatives des 11 et 18 juin 2017 mettent en compétition trente-quatre candidats sur les trois circonscriptions du département de l'Orne.

Doit-on s'attendre à de profonds bouleversements à l'issue des élections législatives, pour lequel les électeurs sont appelés aux urnes dimanche 11 juin 2017?

Première circonscription

Ils et elles sont treize candidats sur la première circonscription (Alençon/Domfront). Comme en 2012: deux candidats de droite et du centre: d'abord le Conseiller régional Bertrand Deniaud, investit par LR et l'UDI. Il était arrivé deuxième, il y a cinq ans avec 46,95 % des suffrages exprimés. Et puis la Conseillère départementale Christine Roimier, sans investiture, mais candidate pour répondre à l'appel du peuple, a-t-elle expliqué. S'anéantiront-ils réciproquement dès le soir du premier tour? Réponse dimanche 11 juin.

Face à cette division, le député sortant PS Joaquim Puyeo, qui a longuement tergiversé, a finalement décidé de retourner au combat, mais sans étiquette PS, simplement " Divers Gauche ". Comme complaisamment, la République en Marche n'a présenté aucun candidat face à lui, et le PS non plus, sauf surprise, cette conjoncture devrait largement faciliter sa réélection.

Il faudra surveiller le score de Raymond Herbreteau pour le front national, possiblement au second tour.

Insoumis et communistes partent divisés.

Lutte Ouvrière, Le parti de la démondialisation, l'UPR, le Parti des animaux, EELV, Debout la France et le PCD, complètent le tableau.

Deuxième circonscription

Sur la deuxième circonscription, la secrétaire des Républicains de l'Orne, Véronique Louwagie, est candidate à sa succession sans doute sans réels soucis sur cette circonscription traditionnellement acquise à la droite. Face à elle le socialiste Serge Delavallée et la frontiste Francine Lavanry. Le FN obtient toujours des scores astronomiques sur certaines communes rurales de cette circonscription.

L'inconnue est bien sûr le score que fera Ophélie Lerouge, candidate la République en Marche, dans la foulée de l'élection d'Emmanuel Macron.

On verra aussi si le dossier GDE à Nonant le Pin a laissé quelques traces, sur le score de Pierre Ristic, candidat EELV.

Sinon, on retrouve la meute des candidats: démondialisation, lutte ouvrière, UPR, Debout la France . À souligner la persévérance de Jean-Claude Maire, pour la France Insoumise, candidat, depuis 2001, sur cette circonscription.

Troisième circonscription

Enfin, sur la troisième circonscription, Jérôme Nury concrétisera-t-il cette fois-ci son rêve de devenir député?

Dix candidats sur cette troisième circonscription de l'Orne: parmi lesquels EELV, l'UPR, Le Siel, Debout la France …

Le PC avec Jean Chatelais, la France Insoumise avec Clément Bujarrabal, et Lutte Ouvrière avec Arnaud Gautier se partageront les voies les plus à gauche.

Katia Frémont, pour le Front National fera sans doute mieux que les 10,89 % réalisés par ce parti en 2012.

Cette année-là, le président des Républicains de l'Orne Jérôme Nury avait été battu de seulement 665 voix, sur 45.000, par le socialiste Yves Goasdoué, qui, loi anti cumul oblige, a décidé de ne pas se représenter et de se consacrer à sa mairie de Flers et à la Communauté d'agglomération. C'est sa suppléante Isabelle Boscher qui reprend le flambeau. Non pas avec l'étiquette PS, mais avec celle de la république en Marche, sur une circonscription où c'est du 50/50: la campagne, majoritairement à droite … les villes de Flers et d'Argentan majoritairement à gauche. Comme sur la première circonscription de l'Orne, le PS ne présente ici, aucun candidat...


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques