Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Portrait : Preeti Bhuthani, l'Indienne qui est tombée amoureuse de Rouen

Preeti, tout à gauche, avec les jeunes Indiens qu'elle accompagne à Rouen. - Camille Hinas / Tendance Ouest

Le 15 octobre 2016 à 07:00
Par : Lucien Devôge

C'est à Rouen (Seine-Martime) que Preeti Bhuthani accompagne environs 150 élèves indiens par an. Cette jeune Indienne a consacré sa vie à promouvoir la langue française à travers l'Inde. Lundi 10 octobre 2016 , dans le cadre d'un voyage d'une grosse semaine à Rouen, elle guide une quarantaine de jeunes, de 11 à 16 ans. Portrait.

Il y a 15 ans, Preeti, alors jeune étudiante indienne, se met à étudier la langue française à l'Université de New Delhi (Inde). Elle remarque alors que très peu d'Indiens parlent le français et constate des lacunes dans l'enseignement de cette langue: "Quand j'ai commencé à apprendre le français, l'apprentissage se passait souvent en anglais ou en hindi, sans réel contact avec la France", raconte la jeune femme.
C'est en 2003 que la diplômée de langue française crée la "Prayatna education society" dans le but de promouvoir le français en Inde et de mettre les élèves indiens en relation avec d'autres élèves français. Tout cela dans le but de créer pour les jeunes de nouvelles opportunités sur le marché du travail.

600 indiens à Rouen en quatre ans

Pour faire découvrir la France aux jeunes Indiens, Preeti a choisi Rouen (Seine-Maritime) et l'Alliance Française de la ville, présidée par Bernard Godron et dirigée par Sullivan Benetier. A chaque fois, les Indiens découvrent la ville aux cent clochers pendant neuf jours, avec visites et cours de français au programme: "L'Alliance Française ainsi que les familles d'accueil sont toujours disponibles et chaleureuses, c'est pour cela que je continue à travailler avec Rouen", explique Preeti Bhuthani. Elle tombe amoureuse de la ville en même temps que ceux qu'elle guide. "Entre 2012 et 2016, ce sont 600 élèves indiens qui sont venus à Rouen", se félicite-t-elle.
La passionnée espère bien transmettre aux générations futures son amour de la culture française, et pourquoi pas, leur donner envie de venir étudier en France.

A LIRE AUSSI.


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques