Rhinopneumonie : des concours hippiques annulés en Normandie

Rhinopneumonie : des concours hippiques annulés en Normandie

Yann Adam est directeur du pôle hippique de Saint-Lô. © David Deshayes

Le
Par : Célia Caradec

Cabourg, Deauville, Bayeux, La Hague, Sainte-Mère-Eglise… Dans la Manche et le Calvados, des concours d'équitation et spectacles ont été annulés en raison d'un virus qui touche les chevaux. Des mesures de prévention pour éviter la contagion.

25 foyers d'herpèsvirose équine de type un, aussi appelée rhinopneumonie, et 17 de type quatre, ont été signalés dans tout l'ouest de la France, selon le dernier comptage du Réseau d'Epidémio-Surveillance en Pathologie Equine (RESPE) en date du mercredi 9 mai 2018.

Des cas ont notamment été détectés dans la Manche, l'Orne et le Calvados. Ce virus se manifeste principalement sous sa forme respiratoire, par une température importante et un jetage des chevaux. Dans les cas les plus graves, sous sa forme neurologique, il peut conduire à l'avortement des juments.

Désinfection et prise de température

"Dans l'ouest, il y a eu plus de cas que les années précédentes, constate Yann Adam, directeur général du pôle hippique de Saint-Lô, il faut surtout être vigilant". Dans l'enceinte manchoise, dans laquelle un cas a été détecté, cette prudence se manifeste par la prise de température de la centaine de chevaux deux fois par jour, la désinfection de matériel comme les abreuvoirs, ou l'isolement des chevaux.

20 à 30 % de désengagements pour les concours maintenus

Le pôle hippique a fait le choix d'annuler deux concours et un spectacle pendant le mois de mai 2018. D'autres concours ont été annulés au pôle hippique de Deauville ou à Cabourg, Bayeux, La Hague, Sainte-Mère-Eglise. "Ce n'est pas une maladie réglementée donc il n'y a pas de règles préfectorales, c'est de la responsabilité de chacun, précise Yann Adam. Quand un cas est détecté, le Respe préconise d'annuler des concours, comme c'est le cas chez nous, pendant au moins 21 jours". Pour les concours maintenus, le taux d'annulation d'engagement des participants est de 20 à 30 %, selon le Respe.

AUDIO - Invité de la rédaction : Yann Adam, directeur général du Pôle hippique de Saint-Lô


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques