Les Caennais Tidjey et Jessy mettent le feu à la glace

Les Caennais Tidjey et Jessy mettent le feu à la glace

Jessy et Tidjey participent pour la première fois à la compétition junior de la Red Bull Crashed Ice à Marseille.

Le
Par : Margaux Rousset

Vendredi 16 et samedi 17 février 2018, Tidjey Goupil et Jessy Noël-Gaultier, deux amis Caennais (Calvados) participent au Red Bull Crashed Ice, une compétition de vitesse sur patin à glace.

Le patin à glace c'est leur dada. Tidjey Goupil et Jessy Noël-Gautier, deux amis Caennais (Calvados) âgés de 18 et 19 ans pratiquent le patinage freestyle et vont surtout participer pour la première fois à la compétition Red Bull Crashed Ice qui a lieu le vendredi 16 et samedi 17 février 2018 à Marseille.

Mélange de hip-hop et breakdance

"On passe notre vie à la patinoire de Caen", explique Tidjey qui pratique le patinage freestyle depuis quatre ans. "On est une dizaine à Caen à faire ce sport, alors on se retrouve à la patinoire pour s'entraîner", complète Jessy. Le patinage freestyle est un mélange de danse hip-hop et de breakdance sur glace. "Il n'y a pas vraiment de compétition mais plutôt des battles. C'est vraiment l'artistique qui prime", explique les deux garçons qui apprécient dans ce sport la grande liberté qu'il procure.

A Marseille, l'artistique n'aura pas lieu d'être puisque la compétition Red Bull Crashed Ice met l'accent sur la vitesse. Les deux patineurs y participent dans la catégorie junior. "L'année dernière on avait déjà voulu y aller mais ça coûtait trop cher. Cette année on a pu s'inscrire". Il faut compter entre 500 et 600 € par personne entre le transport, le logement et surtout l'équipement. "Les patins nous les avons mais il faut tout une combinaison de gardien de hockey sur glace pour participer tellement on va vite". En effet les compétiteurs vont s'élancer à près de 90 km/h sur des pistes parsemées de virages, d'obstacles et de sauts.

Les deux casse-cou caennais se sont entraînés à la patinoire de Caen "même s'il n'y a pas de tremplin, on a fait avec les moyens du bord, sourient-ils. C'est une première expérience, on commence à avoir un peu de stress mais on ne s'attend pas à gagner". Du stress, les parents des deux garçons en ont également. "Ils sont un peu inquiets mais ça fait un an qu'on en parle, alors on va le faire", conclut Tidjey.


1234
Votez pour votre groupe préféré Papillons de Nuit
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques