Carmina Burana par l'Opéra de Russie, au Zénith de Rouen

Carmina Burana par l'Opéra de Russie, au Zénith de Rouen

Cette oeuvre grandiose est interprétée avec fougue par 200 artistes.

Le
Par : Elodie Laval

La prestigieuse troupe de l'Opéra national de Russie interprète l'œuvre emblématique de Carl Orff sur la scène du Zénith de Rouen (Seine-Maritime) le mercredi 10 janvier 2018: un spectacle musical et chorégraphique exaltant.

L'Opéra national de Russie interprète Carmina Burana, un chef-d'œuvre classique, sur la scène du Zénith le mercredi 10 janvier 2018.

Un monument profane

Inspirée par les chants d'un manuscrit médiéval exhumé au 19e à l'abbaye de Benediktbeuern en Allemagne, Carmina Burana, l'œuvre du compositeur Carl Orff créée en 1936 est aujourd'hui un monument classique. De ce manuscrit, le compositeur extrait 24 chants profanes sur des sujets épicuriens: brièveté de la vie, aléas de la fortune, plaisirs du jeu et de l'alcool et désir charnel. Chansons d'amour, ou chansons à boire et à danser, elles célèbrent la joie de vivre et illustrent la roue de la fortune : "Je régnerai, je règne, j'ai régné, je suis sans règne", annonce ainsi la pièce. Conçue à l'époque de l'Allemagne nazie, la pièce que Carl Orff considère comme son chef-d'œuvre a été tantôt dénoncée pour sa légèreté, tantôt réappropriée par les théories aryennes. Malgré ce contexte historique dans lequel elle est née, elle reste aujourd'hui une pièce incontournable du répertoire classique. 

Une œuvre complète

Conçue par Carl Orff comme une œuvre complète mêlant danse, orchestre, choristes et solistes, Carmina Burana fut souvent réduite à la forme d'une cantate. L'opéra National de Russie s'attache à restituer la forme originelle de cette pièce. En tournée depuis début novembre pour quatre mois à travers la France, L'Opéra national offre en effet une mise en scène soignée, servie par des costumes chatoyants et des chanteurs, musiciens et danseurs de talent. L'orchestre, derrière la scène, laisse place libre aux danseurs et s'accompagne de choristes cachés sous des capes monastiques. Quoiqu'éminemment profane, la ferveur de cette œuvre transcende, invite le spectateur à un recueillement profond, à une explosion des sens et à des émotions véritablement puissantes. 

Pratique. Mercredi 10 janvier à 20h. Zénith de Rouen. Tarifs 49 à 65€. www.citylive.trium.fr


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques