A Caen, le Guerveur vous embarque pour vos mariages, soirées et animations

A Caen, le Guerveur vous embarque pour vos mariages, soirées et animations

Depuis une semaine, le Guerveur est ouvert au public sur les quais de Caen.

Le
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

Amarré au quai de Normandie depuis ce lundi 2 octobre 2017, sur la Presqu'île de Caen (Calvados), le Guerveur, ancien bateau de navette entre Quiberon et Belle-Ile, accueille désormais mariages, séminaires et cours de danse.

Pendant des années, il assurait les liaisons maritimes entre Quiberon et Belle-Ile, en Bretagne. Aujourd'hui, le Guerveur est le décor de séminaires, animations d'association et même pourquoi pas des mariages. Une métamorphose qui s'est faite en respectant "l'esprit qu'il avait au départ, que ce soit au niveau de l'aménagement des ponts - les ouvertures, les embarquements, tout est resté pareil - mais aussi de la convivialité", assure Fabrice Michel, en charge de la restauration du navire.

Une institution pour les Bretons...

Car le Guerveur, c'est une institution pour beaucoup de Bretons qui ont un jour où l'autre effectué le voyage vers Belle-Île. "Nous avons eu à bord une dame qu faisait la traversée tous les jours quand elle était petite, elle a retrouvé le bateau de son enfance", raconte Alexandra Lemière, en charge de l'événementiel.

Quand le département du Morbihan en fait la commande en 1965, le Guerveur révolutionne le tourisme de l'île. "Ça a été le premier transborder de cette taille là, avec un pont garage complet, un pont passager... Il pouvait embarquer 20 véhicules et 600 passagers!" précise Fabrice Michel.

... qui veut séduire les Normands

Après 40 ans de bons et loyaux services, il a donc été transformé. Après un passage à Lorient, le ferry breton arrive donc en eaux normandes, quai de de Normandie justement, à Caen (Calvados). Arrivé fin septembre 2017, le Guerveur doit regagner ici une nouvelle notoriété.

Pour inciter de nouveaux passagers à monter à bord, il accueille "au moins une fois par mois à titre gracieux" une association caennaise qui s'y délocalise le temps d'une activité. Ce mercredi 27 septembre 2017, il tanguait ainsi au rythme de tangos argentins. Progressivement, il devrait diversifier ses activités. "Nous avons déjà installé une voiture sur le pont pour le séminaire d'un concessionnaire, organisé une soirée année 1980 ou accueilli des mariages", énumère Alexandra Lemière.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques