Le militaire tué en opération était Normand

Le militaire tué en opération était Normand

Le militaire tué au combat en zone irako-syrienne était Normand, père d'une petite fille. © Opex

Le
Par : Eric Mas

Un militaire des forces spéciales françaises avait été tué le samedi 23 septembre 2017 au combat, sur la zone de conflit irako-syrienne. Peu d'informations avaient alors filtré. Son identité a été dévoilée par l'état-major des armées, lors de la cérémonie d'hommage qui s'est tenue en Gironde, en présence de la ministre des Armées, vendredi 29 septembre 2017. L'adjudant-chef âgé de 34 ans était Normand.

L'adjudant-chef Stéphane Grenier est né le 2 août 1983 à Caen, dans le Calvados. Il était pacsé et père d'une petite fille. Il a été tué samedi 23 septembre 2017, en zone irako-syrienne. Les honneurs militaires lui ont été rendus jeudi 28 septembre à l'Hôtel national des Invalides, à Paris.

"Des tirs ont été échangés, certains touchant une position de militaires français qui conseillaient ces forces locales, selon le communiqué de l'Armée de terre, alors que des actions de combat ont opposé les combattants des forces locales et des membres de Daech." L'adjudant a été mortellement blessé.

Engagé à l'âge de vingt ans

Le militaire, engagé dans l'armée à l'âge de vingt ans, avait accompli la totalité de sa carrière au treizième régiment des Dragons parachutistes, basé à Dieuze (Moselle). Il a effectué son premier engagement opérationnel en Bosnie-Herzégovine, en 2005, avant d'intégrer un an plus tard le corps des sous-officiers.

En 2007 et 2008, il était en poste en Côte d'Ivoire, avant de s'engager en 2009 et 2010 au sein du Groupement de forces spéciales Jehol, en Afghanistan, puis d'y retourner en 2013.

Chef d'équipe de recherches aéroportées

En 2014, Stéphane Grenier est devenu chef d'équipe de recherches aéroportées de son treizième régiment, avec des interventions dans plusieurs opérations spéciales sensibles et complexes, au Sahel, en 2014, et au Proche Orient, en 2016.

D'après sa hiérarchie, il s'est révélé être un "chef exemplaire, courageux et bienveillant envers ses hommes". L'adjudant-chef Stéphane Grenier était titulaire de deux citations, dont une avec attribution de la croix de la Valeur militaire.


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques