Agression de NKM : du sursis et une amende pour le maire de l'Eure

Agression de NKM : du sursis et une amende pour le maire de l'Eure

Vincent Debraize a été condamné pour l'altercation qui l'a opposé à NKM. © GEOFFROY VAN DER HASSELT [AFP]

Le
Par : Aurélien Delavaud

Le tribunal correctionnel de Paris a tranché ce jeudi 7 septembre 2017. Vincent Debraize, maire de Champignolles (Eure), est reconnu coupable d'agression sur Nathalie Kosciusko-Morizet. Il écope de trois mois de prison avec sursis et d'une amende de 1 000 €.

L'attente est terminé pour Vincent Debraize. Ce jeudi 7 septembre 2017, le tribunal correctionnel de Paris a tranché dans le litige qui oppose le maire de Champignolles (Eure) à Nathalie Kosciusko-Morizet. Le 15 juin 2017, il avait eu une altercation avec la candidate LR aux législatives. Selon des témoins, il aurait insulté et poussé NKM qui avait fait un malaise. Une version que l'édile a toujours nié.

Reconnu coupable

Pourtant, le tribunal a retenu le témoignage de ces témoins et a déclaré Vincent Debraize coupable d'outrage et violence sur personne chargée d'une mission de service public. Il est donc condamné à trois mois de prison avec sursis et à payer une amende de 1 000 €. Une peine assez proche des réquisitions du procureur, qui réclamait quatre mois de sursis et 1 500 € d'amende.

Absent à l'audience, Vincent Debraize a demandé à son avocat de faire appel de cette condamnation.

Avec AFP


1234
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques