Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Transports en commun : la Crea dévoile son projet colossal d'Arc Nord-Sud

Transports en commun : la Crea dévoile son projet colossal d'Arc Nord-Sud

Perspective non contractuelle du futur Arc Nord-Sud sur les boulevards de Rouen rive droite

Le
Par :

En 2017 ou 2018, l'ANS, pour "Arc Nord-Sud", verra le jour dans l'agglomération rouennaise. Il s'agit d'une nouvelle ligne de bus en site propre, de type Teor, qui empruntera les boulevards de Rouen.

Le projet est colossal : la Crea ambitionne de tracer 8,5 kilomètres de voies réservées, pour un coût estimé entre 75 et 98 millions d'euros, à l'horizon 2017-2018. Si le projet doit encore être précisé dans les détails d'ici 2014-2015, on sait déjà que cet Arc Nord-Sud partira de la place du Boulingrin ou Beauvoisine et rejoindra le rond-point des Bruyères sur la rive gauche, ou le Zénith (télécharger le plan ci-dessous au format PDF).

Comme son nom l'indique, il formera un arc vers l'est, afin de desservir le futur éco-quartier Flaubert, mais aussi la place des Chartreux, qui s'apprête à changer de visage ou encore l'hippodrome des Bruyères, que la Crea projette de transformer en parc urbain "écologique".

Mais c'est surtout son tracé à Rouen rive droite qui risque de provoquer des débats intenses. Car la création d'un site propre à deux fois une voie sur les boulevards et le Pont Guillaume-le-Conquérant réduira d'autant les files de circulation pour les voitures.

Les habitants seront consultés

"Dans les 10 ans à venir, l'idée est de passer d'un dispositif de transports en commun en étoile centralisé au Théâtre des Arts à un maillage nord-sud et est-ouest", explique Frédéric Sanchez, le président de la Crea. Dans cette logique, une ligne est-ouest verra très probablement le jour entre la future gare SNCF Saint-Sever et l'éco-quartier Flaubert, avec une liaison possible vers le Mont Riboudet via le Pont Flaubert... La Crea n'exclut pas ici de choisir la solution du tram. De la même manière, la Ville de Rouen et la Crea aimeraient bien voir dans les années à venir des lignes de bus en site propre sur les quais hauts rive droite.

Pendant ce temps-là, les techniciens de la communauté d'agglomération ont sorti leurs calculettes. L'Arc Nord-Sud touchera 150.000 habitants et pourrait transporter jusqu'à 20.000 voyageurs par jour, l'équivalent des lignes Teor existantes. "Parallèlement, il faudra bien sûr mener une politique ambitieuse de développement des parkings relais", précise Frédéric Sanchez.

Les travaux de l'ANS pourraient débuter en 2016. D'ici là, trois réunions publiques sont organisées en avril : le 8 avril à 18h à l'espace Guillaume-le-Conquérant de Bois-Guillaume-Bihorel, le 12 avril à L'Astrolabe de Petit-Quevilly (18h) et le 22 avril à l'Hôtel de Ville de Rouen (18h). L'enquête et la déclaration d'utilité publique sont prévues pour 2015.

Thomas Blachère

Galerie photos


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

L'Agenda avec Fred